Sonia Rolland menacée par le FN : « En 2017, les idéaux du FN sont toujours aussi nauséabonds »

Vues : 2031

« Le 7 mai, j’irai voter contre Marine Le Pen parce que j’aime mon pays », Sonia Rolland, la réalisatrice, comédienne et ex-Miss France explique son choix qu’elle vient de publier ce dimanche sur sa page Facebook.

A une semaine du choix décisif des français qui désignera le ou la huitième président (e) de la cinquième République, des personnalités ont décidé de dénoncer des actes qu’ils qualifient d’opportunes (les ralliements au FN) ou raciales de membres du Parti de Marine Le Pen.

C’est aujourd’hui le cas de l’ancienne miss France Sonia Rolland qui sur les réseaux sociaux s’insurge contre l’arrivée du Parti Frontiste au pouvoir. Elle rappelle sur sa page Facebook les insultes et les agressions qu’elle aurait subi des partisans du Font National les lendemains de son élections au titre de Miss France en 2000.

Pour l’ancienne reine de beauté, le Parti d’extrême-droite de Marine Le Pen est à l’image des propos de son Père Jean-Marie Le Pen. Même si la candidate qualifiée au deuxième tour de la Présidentielle a longtemps tenté d’adoucir et de dédiaboliser le Front National, rien a changé.

Sonia Rolland se souvient des jours qui ont suivi son élection. Elle décrit des moments d’une extrême violence souligne le magazine Closer. L’ancienne Miss France écrit ce post :  « Au lendemain de mon élection de Miss France, j’ai reçu plus de 2000 lettres d’insultes et de menaces de mort venant des partisans du FN, parce que pour eux, je ne représentais pas la France ».

Des inscriptions racistes complétaient les menaces : « Sale négresse » grimaient sa voiture et des excréments ont été retrouvés sur sa poignée de porte. « À l’époque j’avais fait le choix de ne pas en parler, car au fond, c’était offrir une tribune à cette minorité de haineux ».

Sonia Rolland précise qu’en 2017 : « Le visage paraît plus sympathique, la communication plus soignée, le sourire accompagne les promesses de campagne plus sociales, en nous faisant croire qu’elle sera LA voix « du peuple » (mon père ouvrier doit se retourner dans sa tombe) mais nous savons tous que le fond, les idéaux du FN et de ses partisans sont toujours aussi nauséabonds et empreints d’un sentiment de pouvoir parce qu’ils seraient plus nombreux qu’avant. »

Pour Sonia Rolland qui appelle à faire barrage à Marine Le Pen au second tour, dimanche 7 mai 2017 : « Les idéaux du FN sont toujours aussi nauséabonds ».

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook C’news Actus Dothy
PhotosSens360/7sur7.be


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *