Sud d’Haïti : Des sinistrés obligés de vivre dans des grottes à Beaumont

Vues : 570
A girl watches as authorities arrive to evacuate people from her house in Tabarre, Haiti, Monday, Oct. 3, 2016. The center of Hurricane Matthew is expected to pass near or over southwestern Haiti on Tuesday, but the area is already experiencing rain from the outer bands of the storm. Dieu Nalio Chery, The Associated Press

Le  Sud d’Haïti est complètement ravagé et les conséquences pour les paysans sont particulièrement graves. Les haïtiens du Grand Sud qui ont tout perdu durant le cyclone Matthew, même s’ils croient en l’avenir, sont désespérés. Plus que l’aide de la communauté internationale et des secours divers, les habitants du Sud veulent récupérer les terres inondées qui seules les font vivre. En attendant, « ils font face à la divinité » comme ils disent et réaménagent leur espace de vie avec les moyens dont ils disposent. Notre témoin, originaire de Grand’Anse a écourté son séjour en France pour porter secours à sa famille.

Picture taken by the UN Mission in Haiti (MINUSTAH) in the town of Jeremie, Haiti on Thursday October 6, 2016. The city lies on the western tip of Haiti and suffered the full force of the category 4 storm, leaving tens of thousands stranded. Hurricane Matthew passed over Haiti on Tuesday October 4, 2016, with heavy rains and winds. While the capital Port au Prince was mostly spared from the full strength of the class 4 hurricane, the western cities of Les Cayes and Jeremie received the full force sustaining wind and water damage across wide areas. / AFP PHOTO / UN/MINUSTAH / Logan Abassi / RESTRICTED TO EDITORIAL USE - MANDATORY CREDIT "AFP PHOTO /LOGAN ABASSI / MINUSTAH " - NO MARKETING - NO ADVERTISING CAMPAIGNS - DISTRIBUTED AS A SERVICE TO CLIENTS LOGAN ABASSI/AFP/Getty Images

Le Sud est la partie la plus touchée » raconte l’habitant de Grand’Anse, James Olivier. La ville côtière de Jérémie a vécu la catastrophe, ses maisons sont détruites à 80 %, les arbres sont déracinés, les champs dévastés. Les paysans de la région « ont perdu leur jardin ». L’absence d’infrastructure freine l’arrivée des aides. N’ayant plus de choix, 700 habitants du quartier Beaumont se sont installés dans des grottes. Ces personnes sinistrées ont récemment « été identifiées par la municipalité » nous rapportent James Olivier. Des familles entières de paysans (environ 5 personnes par ménage) « logent dans des grottes historiques » dans cette commune dévastée.

People walk on a street next to destroyed houses after Hurricane Matthew hit Jeremie, Haiti, October 6, 2016. REUTERS/Carlos Garcia Rawlins     TPX IMAGES OF THE DAY

 

Ne pouvant accéder aux régions reculées, les aides des pays étrangers restent concentrées en ville, les trois départements du Sud subissent l’ampleur de la catastrophe tant au point de vue matériel qu’humains :

Et la situation désespérée est quasi identique dans la ville des Cayes qui fait partie du Département du Sud.
Avec la ville de Jérémie ravagée c’est le deuxième département haïtien, le Sud-Ouest (Grand’ Anse) qui tente de s’organiser avec l’épidémie de choléra toujours à sa porte.
Dans le troisième département, les Nippes, dont le chef lieu est Miragoâne, Matthew a également laissé des plaies ouvertes.

haiti-news-mic-pbk

Comme beaucoup de proches, James Olivier (image ci-dessous) est « venu donner un coup de main ». Il distribue des médicaments, aide le personnel de mairie, il est « sur place pour voir ce qu’il peut faire », soupire t-il.

james-olivier-haiti-pbk

Selon l’universitaire, il manque de l’eau, des médicaments et de la nourriture. Les paysans haïtiens insistent : « Ils ont besoin de reprendre en main leur jardin », des agriculteurs qui espèrent « qu’après trois mois ils pourront enfin se relever ». Plus que de l’aide alimentaire ils veulent reconstruire leur pays ou leur région, « ils veulent des choses concrètes ».

Quant aux médias étrangers qui décrivent des scènes de violence et des attaques de fourgons d’aide, James Olivier les dénonce. Selon l’universitaire haïtien, il s’agit « d’incidents fréquents lors de l’acheminement et de la distribution des aides ». L’habitant de Grand’Anse se désole que les médias étrangers véhiculent des scènes qui laisseraient penser que « la population haïtienne est un peuple violent et indigne».

haiti-elections-pbk

Selon le calendrier électoral, les élections présidentielles sont reportées au 20 novembre 2016.  Le deuxième tour est prévu deux mois plus tard : le 29 janvier 2017.

27 personnalités sont en piste pour le titre de Chef d’Etat mais trois candidats sortent du lot : Jovenel Moïse (soutenu par le président sortant Michel Martelly), Maryse Narcisse (candidate favorite de Jean-Bertrand Aristide) et Jude Célestin ( le choix de René Préval).

Plusieurs chantiers attendent celui qui sera le prochain président d’Haïti, la reconstruction du Pays après le séisme de 2010, le choléra qui progresse sur l’île, les camps des déplacés (18km du Port-au-Prince et les énormes dégâts du cyclone du mardi 4 octobre 2016.

Le cyclone Matthew a tué entre 500 et 1000 morts en Haïti, c’est le cyclone le plus puissant et le plus meurtrier à avoir traversé la Caraïbe ces dix dernières années.

Dorothée Audibert-Champenois/Fbook C’news Actus
PhotoTheSun/Minnustah/TheDenverPost