Taïro, un artiste à dimension humaine

Vues : 263

Taïro, fraichement débarqué en Martinique, sera en concert exceptionnel ce samedi 24 juin (et en dédicace, ce vendredi 23 juin !). Artiste Reggae, parolier, il revendique sa modernité par ses influences musicales du Rock au Hip-Hop, en passant par la Pop et la Musique classique. Il nous a accordé quelques minutes d’interview, histoire de cerner le personnage…

People Bò Kay : Salut Taïro, comment sens-tu ce concert en Martinique ?

Taïro : Je suis très content d’être là: sans les Antillais, le Reggae ne serait pas ce qu’il est en France hexagonale. Toute la culture du Sound System et toute la culture Rasta, si elle est présente à Paris, c’est grâce aux Antilles. Du coup, je suis très heureux d’être là, c’est un retour aux racines de ma musique. Ça me met aussi un peu la pression : je suis face à un public de connaisseurs !

PBK : Ton nouvel album « Reggae français », venant de toi, en tant qu’individu multiculturel, tu l’as pensé fédérateur avant tout ?

T : Je l’ai pensé fédérateur, oui, dans le but de dire tout ce qu’il y a sur l’album, de dire à ceux qui l’écoute qu’on peut accepter cette identité française, leur dire que malgré leurs multiples origines et malgré le regard que la France peut leur porter parfois, il n’y a ni fierté, ni honte à être français : c’est un état de fait. Au-delà de ça, nous sommes citoyens du Monde et tous égaux. Par mes différentes origines, j’ai toujours eu l’impression d’avoir le droit de rencontrer le Monde entier. J’essaie que mes chansons aient une raison. Je compose mes textes en racontant nos vies, de la manière la plus universelle possible, pour que leurs messages servent aux gens.

PBK : Quel sens donnes-tu à ta musique et à la musique en général ?

T : Selon moi, la musique construit des ponts entre les cultures. Aujourd’hui, plus besoin d’être cubain pour écouter de la salsa, ou jamaïcain pour faire du Reggae. D’où le titre de l’album : « Reggae français ». On est tous différents, on est tous uniques, et on a tous quelque chose à apporter au monde. Je suis persuadé qu’on peut tout à fait se comprendre. C’est le message que je veux faire passer.

PBK : Tu penses que ce sont nos différences qui peuvent nous permettre de nous rassembler ?

T : Si chaque individu est différent, il n’y a plus de communauté. Les sentiments qui nous traversent, les parcours de chacun, les réflexions, ça, ce sont des choses qui nous rassemblent. On peut tout à fait vivre et respecter ces différences. Pour aller plus loin, si l’on prend l’exemple de deux frères de même sang, qui vivent à plusieurs milliers de kilomètres de distance, a-t-on besoin de dire qu’ils sont différents ? La musique permet ce rapprochement et la construction d’une identité commune.

PBK : Merci Taïro, et à samedi !

T : À samedi !

Taïro sera en concert samedi 24 juin, à 20h, au Domaine de l’Oasis (Rivière-Salée).
Retrouvez-le en dédicace demain, vendredi 23 juin, à 16h, au Centre Commercial du Rond-Point, à la boutique I Love Mobile.
La sortie de son prochain album, « Reggae français », est (très) attendue pour le 30 septembre 2017. D’ici là, il sortira une « Taïro Summer Tape », le 7 juillet, déjà disponible en précommande, avec des singles inédits et des featurings de qualité.
Retrouvez toutes ses actualités sur Facebook !

Interview : Mickaël Léonce
Photos : Taïro