Teddy Riner, immortel au musée Grévin! Il raconte sa vie dans un documentaire

Vues : 1557

Teddy Riner, le colosse des Bleus, sacré double champion olympique après sa performance de vendredi 12 août dernier,  avec sa stature de 2.04m pour 131 kg est désormais pour ses fans un Dieu Olympien. Il a inauguré sa statue de cire au musée Grévin à Paris, il y a trois ans.

1322354_teddy-riner-musee-grevin

Pour en arriver là, le jeune guadeloupéen, né aux Abymes a travaillé sans relâche. C’est dans un documentaire présenté en marge du 69ème Festival de Cannes, que l’on apprend un peu plus sur la préparation de l’actuel double champion olympique. Le magazine people Closer, dévoile les confidences des parents du judoka, ils expliquent comment ils «  ont bavé et se sont serré la ceinture » durant plusieurs années. Pas étonnant de découvrir un Teddy si attentionné envers Moïse son père, fonctionnaire à la Poste et sa mère Marie-Pierre Riner, travaillant pour la Ville de Paris.

-873934_w1020h450c1cx155cy311

A 13 ans, Les parents de Teddy Riner l’inscrivent en section Sport Études à Rouen (Nord-Ouest de la France). Selon Teddy Riner « Ils ont pris des crédits. Tous les week-end, ils devaient venir me chercher à Rouen, m ’emmener deux fois par mois en compétition ». Mais ses parents, malgré le gouffre financier expliquent : « Ils nous arrivaient souvent d’être limite. Mais on ne lui a jamais demandé d’aller gagner pour nous ». Leur budget était si restreint que Moïse et Marie-Pierre Riner ont même dormi une nuit dans une station-service. Des sacrifices financiers pour leur fils, qui aujourd’hui fait leur fierté.

Depuis le Brésil qui lui porte chance (sa première médaille d’or, il l’obtient en 2007 à Rio), Teddy Riner, le double champion Olympique médaillé d’Or, annonce dans Le Point Sports qu’il « va souffler. J’ai besoin de m’éclipser de prendre un peu de temps pour moi, de poser tout ».

Gold medallist France's Teddy Riner celebrates after the men's +100kg judo contest of the Rio 2016 Olympic Games in Rio de Janeiro on August 12, 2016. Riner defeated Japan's Hisayoshi Harasawa. / AFP PHOTO / Damien MEYER

En attendant, c’est le petit Eden, son fils de deux ans et demi, à qui, il a remis sa seconde « étoile » d’or. Nul doute qu’il se prépare à un autre événement plus intime avec la maman de son fils, sa compagne Luthna Plocus. Sa partenaire depuis six ans, c’est elle. Et la jeune femme n’est pas avare de commentaires sur son « ourson en chocolat » comme elle le surnomme.

teddy-rinner-et-luthna-plocus-ont-un-petit-garcon-appele-eden_5653455

Luthna Plocus insiste dans Paris Match en clamant « haut et fort » : « Le succès (du judoka), ne lui tombe pas du ciel, il a travaillé fort physiquement et mentalement. Il a construit le champion qu’il est aujourd’hui ». Et avec humour Luthna Plocus avoue «Nous nous connaissons depuis dix ans. Je nous considère comme des partenaires, on s’entraide mutuellement. J’essaie d’avoir les mêmes contraintes alimentaires que lui ». Mais elle avoue que « ses régimes sont un véritable enfer, quand il craque, je craque aussi ».

téléchargement (1)

Ce mercredi 17 août 2016, le porteur du drapeau français à Rio fait la Une du journal satirique Charlie Hebdo qui titre : « Teddy le pyjama, la nouvelle idole des français ». Une image peu flatteuse, montre le sportif riant étrangement au milieu de minuscules français qui essaient tant bien que mal de s’accrocher à lui. Même si l’image de Teddy Riner est écornée quelques fois par des rumeurs d’homophobie par des internautes sur le Net, le double champion peut compter sur sa famille et des milliers de fans, fiers de ses prestations olympiennes. Des présences qui aident le double champion olympique français à toujours se surpasser.

Dorothée Audibert-Champenois
PhotosMetronews/BlogTV/L’Express