Tensions entre le Port de Martinique et l’Assaupamar

Vues : 31

 L’association qui œuvre pour la protection de l’environnement en Martinique a souhaité réagir sur le sujet du Grand Port Maritime de la Martinique (GPMLM). Une réaction qui fait suite à la découverte de plusieurs messages posté sur les réseaux sociaux par le Chef de Service Développement Commercial et Communication au GPMLM.

L’extension et la modernisation du Grand Port Maritime de Martinique sont surveillées de près par l’Assaupamar. L’association veille à ce que la nature soit respectée et particulièrement le corail. Les travaux vont agrandir le terminal a conteneur de la Pointe de Grives de 3 hectares. Une surface gagnée sur la mer et qui pourrait endommagé la faune et la flore aquatique. Alors que les travaux vont bons train, la chef de Service Développement Commercial et Communication du port a posté une série de messages sur les réseaux sociaux.

« L’Assaupamar par devant le Conseil Régional a signé un accord le 18 février dernier avec le GPMLM »… « Aucun corail ne sera touché »… « Va bien falloir payer le transfert de pouzzolane »

En résumé : tout va bien dans le meilleur des mondes, l’Assaupamar est au courant de tous les détails concernant le corail… Sauf que cette version est vite démentie par cette dernière et va jusqu’à en affirmer le contraire. Aucune réunion ne s’est tenue, aucun accord n’a été signé. Bien au contraire l’association attend toujours des réponses concernant la préservation du corail. C’est pour cela que l’Assaupamar a souhaité se manifester. Dans un récent communiqué l’organisation de protection de l’environnement déclare :

« La fonction de Chef de service de Service Développement Commercial et Communication pourrait laisser croire que cette personne est renseignée. Or, ce n’est pas le cas. Est-ce donc une mauvaise transmission des informations au sein de l’entreprise ou une volonté de manipulation ? »

Désormais la balle est dans le camp de la direction du GPMLM. Affaire à suivre

A.G