Tentative d’homicide volontaire : Un policier reçoit 58 tirs de plombs à Basse-Terre

Vues : 1576

Un policier guadeloupéen a reçu « au minimum 58 plombs » à la jambe dans la commune de Basse-Terre a révélé le journal Le Parisien ce samedi 10 septembre. Une enquête est ouverte de flagrant délit « pour tentative d’homicide volontaire », le tireur est activement recherché.

Selon Christian Klock, le secrétaire général de L’Union nationale des syndicats autonomes (UNSA) Police Guadeloupe, des policiers étaient à Capesterre-Belle-Eau au Sud de Basse-Terre samedi dernier, aux environs de 22h40. Les fonctionnaires de police étaient présents sur les lieux où se trouvait une personne « blessée » et connue des services de police, quand ils ont été pris pour cible par des « voyous ». Le policier, le plus touché a été visé par au moins 50 tirs de « plombs ». Christian Klock, de l’UNSA indique qu’il est sorti de l’hôpital et que ses jours ne sont pas en danger.

Mais l’UNSA Police Guadeloupe regrette la » non réaction » du Ministre de l’intérieur. Il se dit surpris que Bernard Cazeneuve « n’ait pas (eu) un mot de compassion ». Depuis « 2011 les policiers ne sont pas remplacés et en raison du peu d’effectifs, les délinquants prennent le pouvoir et « n’hésitent plus à agresser des policiers ». Christian Klock qui estime, qu’être policier est un métier à risque en Guadeloupe, espère d’ici-là que le ministre de l’intérieur, Bernard Cazeneuve « daignera prendre la parole ».

Dorothée Audibert-Champenois
PhotoL’Express