Terry Brival et ses « Désirs Brulants »

Vues : 4

Terry-brival

Terry Brival est un artiste R’N’B/Gospel à la base. Et son premier album Désirs Brûlants, se devait être le plus large possible. C’est pourquoi la production à fait appel aux compositeurs Patrice Adekalom, Nikooo prod, Reverse, Kayneex, Styley et Henri Placide. Le Bassiste Guy Nsengué a collaboré sur quelques titres et a permis à ce premier opus d’obtenir un son plus intense ! Le mix et l’enregistrement se sont effectués au studio Kas, au côté de Mr. Jacques Lomon puis certain titres ont été mixé par El Magnifico Claude.

Terry-brival-desirs-brulants

Chaque titre de son premier album renvoi à une émotion ou une épreuve ! Par exemple, le premier single, loin de toi, nous renvoie à la dépendance. Un album de 16 titres dont les désirs brûlent et nous confronte à : La dépendance (loin de toi) La dépression (jamais) L’amour (inmé mwen) feat Scarlette Fuentes Le Bonheur (you and me) L’obsession (je t’aime encore) La persévérance (carry on) feat Bekeno et Sita Beensha La curiosité (Candy) feat Yann S L’évasion (ride with me) feat Aycee Jordan II Wayz La faiblesse (face à toi) La détresse (i love you) La colère (moi trompé) L’incompréhension (Lueur d’espoir) L’indifférence (Dis-moi) Feat Eleeza.r La distance (Adieu).

Terry-brival-desirs-brulants-2

Né à Paris de parents originaires de la Martinique, Terry Brival a vécu son enfance à Saint-Gratien, petite commune du val d’Oise dans le 95.C’est à l’âge de 4 ans que sa mère découvre son talent sur un 45 tours de Steevy Wonder intitulé « I just call to say I love you » , reproduisant à l’identique la voix de la star anglo-saxonne. Mais la révélation se fut bien plus tard au collège; lorsque Terry se met à fredonner « I believe I can fly », du célèbre R-Kelly, à pleine voix devant ses camarades de récré tous rassemblés autour de lui comme jamais il ne l’avait souhaité. L’histoire de Terry Brival se poursuit à son entrée au Lycée, où il fait la rencontre de Yann S et de Nikko des 2 Wayz lors d’un échange vocal pendant la pause un bon matin.

Il collabore avec Yann S son meilleur ami, pour former le duo Vocals Players : une période intensive de travail acharné, enchainement d’auditions, cours de chants privés, etc.  Jusqu’au jour où Terry dût opter pour un break dans sa carrière musicale afin de poursuivre ses études et de faire diverses formations. Ce n’est que 9 ans plus tard, il se retrouve en mars 2007 en plein paris, Yann revenant de Guyane et préparant son album « à livre ouvert » intègre Terry Brival dans son projet sans hésiter. Le titre « adieu » permettant ainsi à Terry d’accomplir son rêve et démarre enfin sa carrière de chanteur.