Thierry Roland, décès de « la voix de légende du football »

Vues : 47

Le monde du football a perdu l’une de ses voix de légende. On a annoncé ce samedi matin le décès de Thierry Roland, à l’âge de 74 ans. Le journaliste et commentateur sportif avait renoncé cette semaine à  commenter l’Euro 2012, n’étant pas totalement remis de son opération.  «L’opération s’est bien passée. Mais ça reste récent, et je suis encore en période de convalescence. Je suis courbatu, j’ai des petits spasmes à droite à gauche. Donc très sincèrement, je ne me sens pas le courage d’aller en Ukraine», expliquait le commentateur sportif cette semaine. Thierry Roland, qui souffrait de calcul biliaire depuis plusieurs années, avait dû être opéré vendredi à la suite d’une complication.

«Si vous voulez tout savoir, il a regardé le match de l’équipe de France, et puis il s’est endormi, et il a fait un AVC vers 3 heures du matin, les médecins ont essayé de le réanimer et Thierry n’est jamais reparti. Voilà, c’est tout, c’est aussi simple que ça malheureusement», a affirmé le directeur des sports de Radio France et ami de Thierry Roland au micro de France Info.

Jean-Michel Larqué est apparu en larmes samedi depuis Kiev à l’ annonce du décès de son complice, avec lequel il aurait dû commenter l’Euro 2012 sur M6,«Il se faisait une telle joie de reformer le tandem. Il est parti sans ça. Le plus terrible, c’est que sa dernière joie, j’aurais pu la lui procurer», a déclaré, en sanglots, le journaliste interrogé en direct sur BFM-TV/RMC.

Laurent Blanc, le sélectionneur de l’équipe de France, a lui aussi tenu samedi à présenter ses condoléances à la famille de Thierry Roland,  après avoir observé un moment de recueillement juste avant le début de la conférence de presse. «Je souhaite présenter mes condoléances à sa famille de la part de l’équipe de France, du staff et des joueurs, a déclaré Blanc. C’est un amoureux du sport qui disparaît, ça nous a beaucoup touché.»

Luis Fernandez, ex-joueur de l’équipe de France a également avoué «une grande tristesse, c’est la voix du foot qui s’en va, je ne lui connaissais pas d’ennemi, sur le plan humain, c’était quelqu’un d’exceptionnel». «Thierry, c’était une référence, quelqu’un de très attachant. J’ai toujours aimé cet homme, c’est une grande perte pour le football. Il avait son style à lui, son vocabulaire, sa chaleur, on ne pouvait plus s’en passer de la voix de Thierry, pour moi on ne pourra pas le remplacer comme ça», a-t-il insisté.

Pour l’ancien entraîneur d’Auxerre Guy Roux, Thierry Roland «c’était un titi parisien, un peu de gouaille, un peu d’accent de Paris et beaucoup d’humour», a-t-il déclaré.

AMP