Tour des Yoles Rondes : L’envers du décor

Vues : 47

DSC_7911

Le tour de la Martinique des Yoles Rondes est un rendez à la fois sportif et festif incontournable pour l’ensemble de l’île; mais il existe nombre de détails qui passent inaperçus aux yeux du grand public mais qui sont forts décourageants pour d’autres.

DSC_8255

Chaque année, îléens et autres ultramarins vivant en France hexagonale mettent un point d’orgue à placer une partie de leurs congés dans la dernière semaine du mois de juillet; Il n’est pas question de manquer cette grande fête qui nous est propre. Une semaine durant, des dizaines de milliers de personnes, petits et grands, vivent au rythme de la yole. Peu importe qui l’on supporte, l’essentiel est d’être présent, en famille ou entre amis.

La fête? Elle a lieu partout! En mer pour certains et sur terre, pour d’autres.
Mais pendant que bon nombre font la fête, d’autres s’évertuent à faire en sorte qu’elle ait véritablement lieu, cette fête. Malgré les nombreux désaccords notés par ci par là entre membres de la Fédération, il est important de noter que beaucoup prennent à cœur la mission qui leur est confiée.

federation-tour-des-yoles-rondes

Les langues se délient parfois, et l’on comprend à demi mot que le comportement hautain de certains, la non implication d’autres ou encore les fonctions que s’octroient quelques uns commencent sérieusement à en agacer plus d’un. Si le torchon ne brûle pas encore au sein de la Fédération, cela fait déjà un moment que ça chauffe, en sourdine.

Qui n’a jamais remarqué ce dédale de bateaux, catamarans et autres scooters allant et venant entre les yoles?
Soulignons le courage de ceux qui composent ce qui a été nommé « la police du tour », car malgré une omniprésence de ces derniers, la navigation demeure encore pour le moins difficile pour nos coursiers qui en ont déjà fort à faire avec les éléments.

bateau-suiveur

Après avoir salué le courage des hommes en mer, notons tout de même ce point noir, sur terre; et rendons nous, pour ce faire, au niveau de l’animation podium.
Si pour beaucoup la fête a lieu sur l’eau, nombreux sont également ceux qui font la fête à terre. Outre les différents jeux au cours desquels chacun a la possibilité de remporter un cadeau – publicitaire -, l’on attend également la partie plateau artistique. Et c’est là que le bas blesse. Nos artistes font partie intégrante du tour et leur participation à l’animation podium est très importante. Mais ces derniers ne se sentent pas considérés comme de véritables artistes, mais plutôt comme des bouche trous dont on se servirait pour combler un vide au besoin; parole d’artiste, ou plutôt de « pseudo artiste ».

DSC_8006

Après avoir bataillé dur avec la sécurité des villes étapes pour accéder au site, ils sont souvent parqués dans un petit espace pas très accueillant. Alors qu’une élite, malgré un cachet conséquent, est aux petits soins, les autres eux, n’ont même pas droit à une bouteille d’eau, ou s’ils ont eu la chance d’en avoir une, la remarque leur est faite. La question que se posent alors certains est « Comment peut-on nous refuser une bouteille d’eau alors qu’un sponsor assure un ravitaillement maximal du site? »

DSC_7991

De plus, force est de constater que plusieurs personnes qui n’ont pas de part active à la bonne marche de l’évènement profitent encore à profusion de la fameuse manne, alors que l’on vient de dire à celui qui est debout là, depuis des heures, à attendre son tour de chant, qu’il n’y avait plus d’eau. « Et puis, comme par hasard, d’autres packs apparaissent, comme par magie, au détour d’un fourgon, sans même qu’on se soucie de celui qui criait 2 minutes auparavant qu’il avait soif », rajoute un « pseudo » artiste. « Alala! A croire que l’on est vraiment décidé à prendre certains pour des idiots notoires ».

DSC_7962

A en croire certains, tous ont constaté les dysfonctionnements, tous en ont gros sur le cœur et aimeraient que les choses changent. Mais personne « n’ose l’ouvrir » déclarent d’autres.

Ambiance Podium avec DFS :