Tricia Evy : La guadeloupéenne est la nouvelle étoile du Jazz dans Paris

Vues : 711
cnews-actus-tricia-evy-3

Elle descend les escaliers Art Déco avec la souplesse et le panache d’une Diva. Tricia Evy élégante dans son fourreau noir est sensuelle.

cnews-actus-tricia-evy-22

Ses mouvements sont gracieux, son sourire finit une arrivée pleine d’assurance, cette chanteuse c’est la nouvelle étoile du Jazz. Ce 29 septembre, elle est programmée dans le huitième arrondissement devant une clientèle sélecte. Tricia Evy, guadeloupéenne s’installe tout au fond de l’immense salle du « Boeuf sur le Toit« .

cnews-actus-tricia-evy-2

Nous sommes dans le Triangle d’or autour de : La Tour Eiffel, La Porte Maillot et l’Opéra, il est un peu plus de 20 heures. Ce jeudi soir, comme tous les jeudis, au « Boeuf sur le Toit » on écoute du Jazz.

cnews-actus-tricia-evy-27

Dans l’ombre de Billie Holiday ou d’Ella Fitzgerald, la jeune Tricia se prépare, elle a une clientèle des beaux quartiers de Paris. Dans la douce nuit parisienne, Tricia Evy, la nouvelle étoile du Jazz est en Live pour un hommage à « Franck Sinatra ».

cnews-actus-tricia-evy-9

Les premières notes de piano du musicien Daniel Gassin sont celles de : « What is this thing called love », une chanson écrite par Cole Porter, interprétée par Franck Sinatra et Billie Holiday en 1946. Le Trio électrise l’assistance. Tout en dînant, les convives sont bercés par la musique du groupe de musiciens, Daniel Gassin, Leigh Baker, le contrebassiste et la déesse d’ébène,Tricia Evy. Sa voix chaude et impétueuse envahit l’ancienne brasserie.

cnews-actus-tricia-evy-12

Tricia est née à Paris, mais grandit et fait ses études en Guadeloupe. En 2006, l’étudiante revient à Bondy en Seine-Saint-Denis où vivent ses parents. La petite antillaise qui chante très jeune sous « sa douche », rêve encore d’interpréter de grands classiques. Mais en attendant, elle étudie, elle chante, elle va dans des concerts, elle apprivoise sa voix et dans le même temps, elle obtient en 2006 une licence en Biologie.

cnews-actus-tricia-evy-15

Seulement Tricia Evy se sent chanteuse dans l’âme. De spectacles en Clubs, de concerts en représentations, la jeune Tricia s’amuse, en 2007, l’ambitieuse s’infiltre au spectacle « Jazz on Biguine » du pianiste David Fackeure. Elle improvise sur scène avec le pianiste métropolitain qui maîtrise parfaitement le tempo du jazz caraïbe, elle « fait un boeuf« . Elle y prend goût, elle créée son Trio (chant-guitare-saxophone) et enregistre son premier album « Tricia Evy-Beggining ».

cnews-actus-tricia-evy-26

La guadeloupéenne autodidacte de la musique apprend vite, elle aime ce monde  : « Je suis comme une éponge », dit-elle tout sourire, « j’absorbe tout ». Elle s’entoure de professionnels, de techniciens de la musique, elle place sa voix et finalement, la jeune femme se moule définitivement dans le son du jazz. France, Australie, Montréal, le Qatar, la Finlande, la Hollande, la Suisse, Tricia Evy parcoure le monde et joue en Trio, quelques fois en Martinique (Festival Biguine-jazz) ou en Guadeloupe (Festival Voix d’ici et d’ailleurs). En 2013, elle signe son deuxième album « Meet Me », fruit de sa collaboration entre Thierry Fanfan, Francis Arnaud et David Fackeure.

cnews-actus-tricia-evy-29

Dans ce restaurant mythique du Jazz, « Le Boeuf sur le Toit », Valérie Vergnier la responsable clientèle s’inquiète du confort d’une cliente, quand Dinis, le barman se félicite des stars de passage dans ce lieu élégant qui attire selon lui « une belle clientèle ». Denzel Washington, Mariah Carey, Manu Dibango ou Julia Roberts ont goûté la cuisine revisitée de ce restaurant autrefois un Piano Bar où le public venait boire un verre en écoutant du Jazz.

cnews-actus-tricia-evy-au-boeuf-sur-le-toit-a

Tricia Evy entame son quatrième titre, il est 21h, elle chante en portugais : « Corcovado », les convives s’arrêtent et portable en mains, immortalisent la scène. Majestueuse, la chanteuse antillaise explore les épreuves du coeur en interprétant le titre retravaillé par le brésilien Carlos Jobim : «Un coin, une guitare, cet amour, une chanson pour rendre heureux la personne que vous aimez ».

De la bossa nova ou de la biguine, Tricia Evy se fond dans la musique, qui pour elle, est sans frontière. Elle se produit ce jeudi soir avec deux amis australiens.

cnews-actus-tricia-evy-10

Dans le restaurant proche des Champs-Élysées, la nuit est bien avancée quand Daniel Gassin, (ancien avocat, devenu pianiste professionnel), lance « Fly Me To The Moon ». Tout se fige. La salle s’arrête quelques secondes, les regards se croisent, le ballet des serveurs semble se ralentir, la Diva TrIcia Evy, coiffure pharaonique et longs bracelets aux bras, les yeux rieurs, envoûte de sa voix suave et chaude le classique si souvent fredonné.

cnews-actus-tricia-evy-14

Contrebasse, piano et vocal, un trio qui magnifie l’amour « Tu es tout ce que je respecte, tout ce que j’admire, en d’autre mots, je t’aime », fin du tube planétaire qui termine la première partie de la soirée sous des applaudissements nourris.

cnews-actus-tricia-evy-19

Dinis au bar, reçoit la nouvelle étoile française du Jazz et lui offre un verre d’eau. Tricia Evy accepte de se faire photographier, elle échange courtoise et souriante avec le barman puis s’empresse de retrouver ses complices, les remercie et s’éclipse. Elle peaufine dans sa loge, la suite du répertoire qui rend hommage à celui qu’elle a choisi de saluer : Franck Sinatra.

cnews-actus-tricia-evy-1

Pendant que Mélissa, chargée de l’accueil depuis sept mois, fait patienter les nouveaux clients, on note les prochains concerts de Tricia. Le 24 octobre, nouvelle tournée avec David Fackeure en Australie. Les 24 et 25 novembre, Tricia Evy est au Casino de la Batelière en Martinique.

cnews-actus-tricia-evy-18

En décembre prochain, la guadeloupéenne projette de jouer avec Ralph Lavital, un guitariste d’origine antillaise de 29 ans. Ce sera en acoustique (sans micro), précise t-elle, dans la Salle Méranie Jasor à Point-à-Pitre. Chanteuse de jazz mais pas seulement,

cnews-actus-tricia-evy-5

Ecoutez Tricia Evy, la chanteuse professionnelle depuis 2010, nous surprend, elle nous raconte son dernier concert, c’était en avril dernier (interview enregistré au « Boeuf sur le Toit » à Paris par Dorothée Audibert-Champenois) :

Reportage Dorothée Audibert-Champenois/Fbook C’news Actus
Photos C’news Actus