Trop en retard dans sa livraison, une factrice brûle la moitié du courrier à distribuer

Vues : 5011
cette-decision-de-la-direction-ne-passe-pas-comme-une-lettre_2685646_480x300

Le  malaise est grand à la Poste et les agents « perdent pied » dénonce le syndicat CGT. Dans l’Aisne (Nord de la France), une jeune intérimaire de 19 ans a été interpellée après avoir brûlé une grande partie du courrier qu’elle devait distribuer. Des centaines d’enveloppes contenant des avis d’imposition ou des taxes d’habitation sont parties en fumée, révèle ce jeudi le journal l’Union.fr. Pour le syndicat CGT de la Poste, cette infraction exprime les difficultés et les conditions de travail qui se dégradent à la Poste depuis dix ans.

A Guignicourt, en inspectant son champ près de son domicile, un agriculteur découvre des restes d’enveloppes brûlées. Aussitôt l’homme averti les gendarmes qui ne tarde pas à identifier rapidement la jeune intérimaire.
Entendue par les policiers ce mardi 19 Octobre, la jeune femme embauchée pour deux semaines en septembre a avoué qu’elle était surchargée de travail. En retard dans la distribution du courrier, elle aurait décidé de brûler les enveloppes destinées à des habitants des communes de Guignicourt, du Prouvais et d’Amifontaine. La Poste et les Finances publiques ont porté plainte contre la jeune fille.

Seulement le syndicat CGT qui tire la sonnette d’alarme sur la pénibilité du travail des postier, voit dans ce nouveau geste « l’expression d’un mal-être » qui conduit des actes désespérés. Depuis trois ans dix facteurs se sont suicidés, en cause leur condition de travail. Par ailleurs huit cabinets qui ont réalisé des expertises pour le CHSCT de la Poste ont révélé le 13 octobre « une dégradation de l’état de santé des agents » et le « mépris du dialogue social » dans l’Entreprise selon France-Soir.

La jeune factrice encourt 45 000 euros d’amende et trois années de prison, une peine qui serait lourde pour la postière qui était chargée d’une mission de finance publique.

Dorothée Audibert-Champenois/C’news Actus
Photo


1 commentaires :

  1. laposte34

    La mafia à fait main basse sur La Poste, la quasi totalité des agents sont des traficants de drogue, ils font de la place pour les membres de leurs réseaux! Pas étonnants que des agents hors réseaux soit harcelés moralement et se suicident! Ces criminels ont de beaux jours devant eux, tant qu’une loi sur le harcèlement criminel en réseau ne sera pas promulgé en France!

Les commentaires sont fermés