Un agent municipal derrière les barreaux pour braquages

Vues : 1297

Hier (14 septembre), le tribunal correctionnel a condamné le braqueur du Leader Price du François et de la poste de Sainte-Thérèse (Fort-de-France) à une lourde de peine. Il s’agissait d’un homme sans histoire à la base, employé à la mairie de Fort-de-France.

L’histoire avait fait grand bruit lors de son arrestation en 2014. Cet homme de 43 ans avait été interpellé, car suspecté d’avoir commis le braquage de la poste de Sainte-Thérèse en décembre 2013. Plusieurs coups de feu avaient été tirés, mais aucun blessé n’était à déplorer. L’homme était reparti les mains vides. Cependant, les nombreux témoignages et les éléments recueillis sur place ont permis de remonter à un Foyalais d’une quarantaine d’années, père de famille et également employé à la mairie de Fort-de-France. On apprend également qu’il a commis un braquage quelques jours avant celui de la poste. Il s’agissait du Leader Price du François. Là encore le mode opératoire était le même.

Jusqu’à aujourd’hui, face au tribunal correctionnel l’homme n’a pas su expliquer son geste, il s’est tout de même excusé auprès des victimes. Ces dernières, toujours sous le choc, étaient présentes à l’audience. Vue la gravité des faits le procureur de la République n’est pas tendre avec lui. Il requiert 7 ans de prison ferme. L’avocat de la défense parle d’une erreur de parcours et rappelle que son client n’était, jusque-là pas connu de la justice car il avait un casier judiciaire vierge. Il indique que son client a gardé son travail et qu’il a une adresse. Malgré toutes ses garanties les juges décident d’envoyer le prévenu derrière les barreaux pour 5 ans, plus 44800 euros de dommages et intérêts. Une décision vivement critiquée par l’avocat de la défense qui pense déjà faire appel de cette décision.

A.G


1 commentaires :

Les commentaires sont fermés