Un boucher obligé de fermer pour non-respect des conditions d’hygiène

Vues : 3853

Un artisan boucher a été contraint par le tribunal correctionnel de Fort-de-France de fermer son commerce. La raison : cela faisait deux ans (depuis 2015) que l’homme ne respectait pas les conditions d’hygiène liées à sa profession. Et ce malgré de nombreux contrôles de l’administration publique.

Une chose est sûre ce boucher de 50 ans mettait en danger sa clientèle en ne respectant pas les normes d’hygiène. Pourtant le quinquagénaire a été contrôlé à plusieurs reprises. Et à chaque fois la Dieccte (Direction régionale des entreprises de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi de Martinique) lui ordonnait de fermer pour se mettre en règle. Le problème est que le boucher a continué son activité sans pour autant procéder aux travaux.

Une chambre froide en très mauvais état, des locaux insalubres, un problème de traçabilité des produits, la présence de mouches dans les lieux de découpe, la présence de saleté, un problème d’évacuation des déchets ou encore la température de certaines pièces de viandes pouvait atteindre 22 degrés. Et la liste est encore longue.

Le tribunal a décidé de donner une dernière chance au boucher, il doit se mettre en règle avant les fêtes de fin d’année. Il sera contrôlé début décembre. Le tribunal espère que les travaux seront faits car le prévenu encourt jusqu’à 15 000 euros d’amende et une peine d’emprisonnement. A suivre…

Photo d’illustration : kaceto.net