Un chanteur réunionnais condamné à 7 ans de prison pour le viol d’une fillette de 9 ans

Vues : 10415

La Cour d’Assises de la Réunion a condamné aujourd’hui, le chanteur réunionnais, Judicaël Pinguin à 7 ans de réclusion criminelle. Agé de 29 ans, il est accusé d’avoir séquestré et violé une fillette de 9 ans près d’une école au Sud de la Réunion.

Le Lundi 15 Avril 2014, au volant de sa BMW, le réunionnais, aborde une jeune enfant qui se rendait seule à son école. Judicaël Pinguin lui propose de la conduire à l’école Grand-Bois, puisqu’il pleut. La fillette monte dans le véhicule. Le rappeur l’isole, la viole, ensuite il la conduit à son école. Malgré les menaces du rappeur, l’enfant effrayée donnent des détails précis de son violeur, ce qui permet de l’identifier quelques jours plus tard.

Quand les policiers de la sûreté départementale ont arrêté Judicaël Pinguin, le jeune rappeur rôdait près d’un autre Établissement scolaire du centre ville de Saint-Pierre (Réunion). Les enquêteurs s’interrogent sur les pulsions de cet homme pour les très jeunes filles. Sur son téléphone, ils ont découvert des photos et films compromettants. Judicaël Pinguin filmait des jeunes passantes à leur insu.

Ce père de deux enfants, très apprécié de ses voisins était sans doute un fétichiste. Selon les observations de la fillette agressée sexuellement, il avait aux mains des gants gris, il les portait encore le jour de son arrestation.

Des experts-psychiatres le décrivent comme un homme, égocentré, introverti et solitaire. Le jeune homme qui se dit rappeur, a une carrière très effacée, il n’a en fait aucun titre connu sinon quelques clips postés sur internet.

Confondu par son ADN, et reconnu coupable d’agression sexuelle sur enfant de moins de 15 ans, ce passionné de voitures risquait 20 ans de réclusion criminelle.
Aujourd’hui, cet homme « croyant et pratiquant » comme il se définit, était jugé pour enlèvement, et viol sur mineure.

La Cour d’Assises de la Réunion, a condamné le rappeur à 7 ans de réclusion criminelle assortie de 3 ans de suivi socio-judiciaire.

Dorothée Audibert-Champenois

Photo : Clicanoo.re


2 commentaires :

  1. Tefnout

    Cet homme « croyant et pratiquant » : Mon Dieu ! il croyait en la sorcellerie ? en des puissances sataniques ? Vous dites qu’il a 2 enfants ? Les a t-il violé aussi ?
    Au trou et qu’il ait le temps de méditer sur ses actes odieux.

  2. Chanou

    Séquestration et viol et il prend 7 ans seulement !
    Décidément le crime à de l’avenir…
    Comment dissuader de recommencer avc des peines aussi légères !
    C’est rageant !!!!

Les commentaires sont fermés