Un cri d’alarme contre les dépôts sauvages d’ordures

Vues : 1475

« Quand des cochons jettent du cochon à la poubelle », c’est ainsi que l’on pourrait résumer les impressions d’une jeune martiniquaise en vacances dans son île natale. Ce qu’elle a découvert l’a stupéfaite et elle n’en est toujours pas revenue.

Un certain matin, Géraldine se trouve à la croisée de Mathilde sur la route de la Régale à Rivière-Pilote dans le sud de la Martinique. Elle est plus précisément près d’un abribus et attend que son cousin passe la récupérer. Mais le spectacle qui l’attend quand elle tourne la tête a de quoi la répugner et la faire sortir de ses gonds.

Des immondices, mais pas n’importe lesquels. Géraldine explique : « J’ai constaté une odeur putride et j’ai remarqué des morceaux de viande de porc en décomposition.

La scène la choque.

Je suis réellement dégoûté par cette nouvelle mentalité égoïste que la Martinique a adopté.

Pour Géraldine, il n’est pas question de rester les bras croisés face à cette situation. Elle nous a envoyé des photos pour illustrer son incompréhension, pour faire passer un message, pour dit-elle, faire « réagir les martiniquais sur leur nouvelle façon pathétique d’agir. Pour sensibiliser certains et faire d’ autres, lutter contre ces cochons »

 

 


2 commentaires :

Les commentaires sont fermés