Un détenu guadeloupéen condamné pour rébellion et détention d’armes à Béziers

Vues : 620

Le Tribunal de Béziers dans l’Hérault, vient de condamner un guadeloupéen à un an de prison pour détention d’armes, rébellion avec mandât de dépôt.

Dans la couchette de l’antillais déjà en prison, lors d’une fouille au mois de juin dernier, , les gardiens découvrent des armes fabriqués par le détenu. Une petite machette, un poinçon en bois et un autre poinçon fait à partir de branche de ciseaux. De quoi « donner froid dans le dos », les objets trouvés « laissent entendre de la violence dont il est capable et qui règne en prison  » insiste le Procureur de Béziers, Maître Romanello durant le procès.
Pour sa part, la défense constate que le mis en cause ne supportait plus ces fouilles intempestives. Pour Maître Corinne Momas, qui plaide « la clémence », son client venait de subir deux fouilles consécutives, « on peut comprendre sa réaction vis-à-vis des gardiens », même si son comportement « n’est pas excusable, cela a atteint sa dignité ».
A la barre cependant, l’antillais s’est expliqué de façon « vaseuse » rapporte le journal Midi-Libre, pour lui les armes ne lui appartenaient pas, il les cachaient pour son voisin de cellule.
Des mots pas assez clairs pour la Cour.
Le guadeloupéen est condamné à un an de prison avec mandat de dépôt, et remis immédiatement en prison.

Dorothée Audibert-Champenois
PhotoL’express