Un élève frappe son professeur en plein ventre : les syndicats disent stop

Vues : 6162

Photo archives people-bokay

Un lycéen a frappé son professeur au ventre, au sein même de l’établissement scolaire. Les faits se sont passés mardi 19 octobre au lycée de Bellevue à Fort de France L’enseignant a porté plainte. L’élève va passer en conseil de discipline après les vacances de la Toussaint début novembre. En attendant, le lycéen est suspendu. La section Snes du lycée monte au créneau et interpelle le rectorat.

Le SNES tire la sonnette d’alarme. Il y a trop de violence scolaire selon lui. Dernier exemple en date, ce professeur sauvagement frappé mardi 17 octobre 2017explique le syndicat.

Ce jour là, l’enseignant s’est adressé  à l’élève qui se trouvait en dehors de la salle de classe pour lui demander de rejoindre son cours. Le lycéen a répliqué en frappant le professeur. Ce dernier a porté plainte. L’élève va devoir s’expliquer devant un conseil de discipline début novembre. En attendant, il est suspendu.

Le syndicat a réagi en ces termes

La section Snes du Lycée de Bellevue tient à soutenir de toute sa force un collègue sauvagement frappé par un élève, dans le cadre de ses fonctions, le mardi 17 octobre 2017.

Le caractère gratuit de l’agression qui semble être motivée uniquement par le fait d’être un professeur a choqué l’ensemble de la communauté scolaire. Il n’est plus supportable que notre fonction soit atteinte de la sorte, et nous appelons solennellement les autorités rectorales à prendre toutes les dispositions pour que notre sécurité soit assurée au sein de nos établissements scolaires.

Le communiqué est signé par les  deux co-secrétaires académiques du SNES Martinique, Roger Numa et Valérie Vertale-Loriot.

Photo : blog.cinemathèque.fr


3 commentaires :

  1. gege

    3 mois ferme , exclusion définitive de l’établissement ,, inscription du délit sur le casier judiciaire ,10.000e d’amande pour les «  » parent «  » du tocard !!!!!
    suivant !!!!!

    1. Marie

      C’est sûr! Vous avez tout à fait raison et j’adhère !… Ce serait dissuasif s’il lui venait l’idée de recommencer et ça servirait d’exemple pour ceux qui auraient envie de faire les malins…
      Mais… Ça ne se fera pas! Le laxisme, toujours le laxisme… C’est pour ça que tout va mal!
      (Il paraît que l’élève est un « fils de », j’ignore si c’est vrai ou une rumeur mais si c’est vrai, alors là, c’est la fin des haricots !)

  2. FIER d'être MARTINIQUAIS

    Je croyais que le Lycée de BELLEVUE était uniquement pour les étudiants yéyés, intellos, star/célébrités, mais finalement il prennent aussi les BAD BOYS et les MALS EDUQUES

    EXCLUSION DEFINITIVEMENT DU LYCEE, fiché sur le dossier des établissements public et privé lorsqu’il s’inscrira pour les études, suspension des bourses ( si l’étudiant possède ), suspension d’allocation ( si les parents possède ), convocation des parents au conseil d’administration scolaire, convocation des parents au poste de police/gendarmerie

Les commentaires sont fermés