Un espace dédié à la culture Outre-mer à Choisy-le-Roi

Vues : 2528

Elles se sont lancées dans le crowfunding, un terme très américain qui veut tout simplement dire le financement participatif. C’est qui rend original le projet culturel de ce collectif de 12 trentenaires.

En septembre dernier, sous forme de tontine, elles se sont engagées à acquérir leur propre espace culturel, et ont réussi. Les trentenaires ont alors mis en place une levée de fonds et grâce à des dons, elles ont équipé leurs salles. Elles préparent un autre crowfunding , mais cette fois elles s’adresseront à des investisseurs.

La gestion d’un espace comme celui-ci n’est pas à but non lucratif. Ce lieu permet à des créateurs d’exposer et de vendre leurs créations dans des boutiques qui sont ouvertes toute l’année. « NOUS, VOUS, ÎLES », c’est le nom de l’espace culturel, qui n’existe que depuis 3 mois. Ce centre est au cœur du centre ville de Choisy-le Roi dans le Val-de-Marne, c’est à proximité du marché et de rues commerçantes que cet espace dédié à la culture a pris ses quartiers.

L’objectif s’est de se différencier des autres structures culturels des outre-mer. S’implanter en grande banlieue permet de toucher un public qui généralement vit dans la périphérie de Paris.

nouvousiles

Parmi les 3 trentenaires permanentes, aujourd’hui on rencontre Lory Mac Gyver. La fondatrice du projet « Nous, Vous, Iles » : »Lory Mc Gyver » est une jeune trentenaire née à Paris dans le 18ème arrondissement d’une mère Martiniquaise et d’un père Guyannais. Elle se définit comme une antillaise de l’ÎLE de France.

Dorothée Audibert-Champenois : Bonjour Lory Mc Gyver, votre espace culturel est à 5mn du RER, facile d’accès, et on est à Choisy le Roi ! Tout d’abord, vous êtes une joyeuse bande de trentenaires  sur le net vous vous présentez comme des trentenaires passionnées. Pourquoi ? Est-ce une passion de créer un espace culturel ?

Lory Mc Gyver : Alors la passion!  C’est tout simplement, la passion de nos îles, de nos cultures. De les faire découvrir.

Dorothée Audibert-Champenois : Comment vous êtes vous venue cette idée, qu’il était nécessaire de trouver un Espace dédié aux ultramarins  ?

Lory Mc Gyver : L’idée elle a été toute simple. On s’est posé la question : On n’a pas d’endroit où se réunir pour découvrir notre culture, pour que les gens profitent de notre culture. On n’a pas de lieux culturels avec des livres, des bibliothèques, on ne connait pas nos techniques artisanales, notre savoir faire dans la culture traditionnelle. On n’avait rien. On s’est dit on va créer, tout simplement.

Dorothée Audibert-Champenois : En quoi est-ce différent des autres centres culturels dans l’Ile-de-France ?

Lory Mc Gyver : C’est juste que la thématique, c’est l’outre-mer. Effectivement, il y plein de centres culturels en Ile-de-France, mais il n’y a aucun avec une thématique vraiment ciblé sur l’outre-mer spécifiquement. On a un engagement, culturel, mais aussi artisanal dans le sens où dans notre structure, il y a beaucoup d’artisans. Ces personnes  travaillent, et on veut que cette structure soit économiquement viable. On veut montrer qu’on peut s’en sortir nous-mêmes.

Dorothée Audibert-Champenois : « Nous, vous, îles » existe depuis combien de temps ?

Lory Mc Gyver : Nous existons depuis le 1er Septembre 2015. On a fait des portes ouvertes pour nous faire connaitre auprès de la population locale et leur dire ce que l’on allait faire. Et puis voilà, depuis Septembre, du Lundi au dimanche on est ouvert.

Dorothée Audibert-Champenois : « Nous, vous, îles ». Mais c’est plus que ça, à vous seule vous mêlez la Guyane, la Martinique et un peu l’Afrique ?

Lory Mc Gyver : Alors Nous, cela veut dire Nous les ultramarins;  Vous, tous les autres et les Îles pour dire qu’on va voyager. Découvrir de nouvelles choses, rentrer dans des spécificités merveilleuses…par exemple : tous les 4èmes dimanche du mois, on a une rencontre avec un écrivain ultramarin. Autour de cet invité, on découvre ses ouvrages, sa région et son parcours.

Dorothée Audibert-Champenois : Développer le « Do It Yourself » Ultramarin et l’accès aux cultures créoles, cet objectif est atteint ?

Lory Mc Gyver : Je pense que cet objectif est atteint, parce que 75% de nos adhérents sont d’une autre culture que la nôtre. Ils sont très curieux, ils portent beaucoup de questions donc on est ravi. Ils découvrent que l’outre-mer, ce n’est pas seulement, la Martinique, la Guadeloupe, la Guyane et la Réunion. Et il y a même des adhérents qui font le lien avec leur propre culture.

Dorothée Audibert-Champenois : Toute cette petite bande à Choisy-le-Roi dans le Val de Marne ? Parce que c’est moins cher d’être en banlieue ?

Lory Mc Gyver : Déjà, c’est un choix d’être en banlieue parce que premièrement, effectivement c’est moins cher et deuxièmement, très souvent les ultra marins habitent plutôt en banlieue. On laisse Paris pour les organismes institutionnels. D’ailleurs on espère qu’il créeront la fameuse Cité de l’outre-mer qu’ils nous promettent depuis quelques années. Nous, on s’est dit que ce n’était pas la peine de s’installer à Paris. Comme, il y a quelque chose de prévue à plus ou moins long terme !!! Donc on a choisi la banlieue.

Dorothée Audibert-Champenois : Vous avez une certaine originalité dans votre fonctionnement ? Quel est votre mode de financement ?

Lory Mc Gyver : Alors le mode de financement est plus que participatif. Pour acheter nos locaux, le collectif : les joyeux trentenaires; on a mis nos économies en commun. Ensuite, on a fait un appel au niveau de la communauté c’est le Kiss Bank Bank, qui a particulièrement bien marché. On a amassé à peu près 10 000 euros pour pouvoir équiper les salles. On a donc fait une structure juridique pour tout gérer. On espère évoluer l’année prochaine en COP ou SAS.

Dorothée Audibert-Champenois : A part les réseaux sociaux, quelles sont vos moyens d’approcher la clientèle ultramarine ?

Lory Mc Gyver : Eh bien le bouche à oreille (on est assez nombreux dans le collectif) on a préféré ça que de faire une communication massive. On est beaucoup liés aux réseaux associatifs existants, on fait des manifestations, les gens parlent de nous.

Dorothée Audibert-Champenois : Un dernier mot sur votre programmation de 2016.

Lory Mc Gyver : On essaie d’avoir des événements qui sont récurrents comme les marathons de couture traditionnel prévus le 9 janvier.

En tout, nous avons 4 événements : le vide dressing des shoppeuses repenties, c’est-à-dire que les filles qui veulent se débarrasser de leur vêtements les amènent chez nous. Également, les goûters des filles, chaque premier samedi du mois. Les quizz de l’outre-mer et les fameuses rencontres littéraires. On a prévu une fashion week madras pour partager nos techniques de vêtements, notre style. On fera des apartés avec la culture africaine, tout ce qui concerne le wax (tissu africain), et on insistera sur l’artisanat et les livres.

Entretien Lory Mac Gyver Fondatrice du projet NOUS,VOUS,ÎLES (espace culturel dédié à la culture outre-mer à Choisy-le-Roy ) ! Situé au 35 TER, rue Emile Zola 94600 Choisy-le-Roi, le centre est ouvert du mardi au dimanche.

Dorothée Audibert-Champenois pour PBK

.


3 commentaires :

  1. Caroline LOUIS ETIENNE

    Bonjour merci pour cet article, c’est vraiment dommage de n’avoir pas mentionné l’adresse pour info c’est le 35ter rue Emile Zola 94600 Choisy-le-Roi.

Les commentaires sont fermés