Un franco-haïtien distingué Chevalier dans l’ordre des Palmes Académiques

Vues : 271
IMG_1344 (1)

Au téléphone, il se dit « Heureux, fier, pour les enfants » ! Cette palme que Joseph Saint-Fleur a reçu à Lille, le 6 février dernier, couronne une longue carrière. Ce fils d’agriculteurs qui est arrivé en France à l’âge de 19 ans, est devenu Professeur Agrégé en Philosophie hors classe. Une sommet universitaire qu’il a franchi avec panache.

IMG_1036

Après un Bac littéraire à Lille, Joseph Saint-Fleur poursuit ses études et obtient une Licence de Lettres Modernes, un Master de Philosophie. En fin d’études, ce passionné de philosophie, rédige une thèse sur Ludwig Wittgenstein. Un auteur qu’il déniche par hasard dans la bibliothèque d’un copain étudiant. L’étudiant d’alors, consacrera tout au long de sa carrière, plusieurs ouvrages à ce philosophe autrichien.

Suivent des années d’attente pour pratiquer son métier, le jeune homme fait des petits boulots, il assure la surveillance d’un lycée pendant 10 ans. Mais accroc à la Philosophe et tous ses diplômes en poche, il bataille dur pour accéder à l’Enseignement. Joseph Saint-Fleur, est tout à tour, Assistant à l’Université Omar Bongo au Gabon, Assistant à l’Université de Lille, Chargé de cours à l’UFR toujours à Lille (des Sciences de l’Éducation), Professeur de lycée à Dunkerque de 1986 à 2007.

Le Professeur de Philosophie, Joseph Saint-Fleur se titularise en réussissant le Capès de philosophie en 1991. Il est ensuite, Agrégé interne en Philosophie puis enfin Professeur Agrégé de Philosophie hors classe.

Une brillante carrière qui fait la fierté de ses trois enfants, Cynthia, Nelly et Gaëtan, nés à Lille et de sa femme Joëlle, ancienne violoniste à L’Opéra de Lille. Une famille Lilloise, du Nord Pas-de-Calais qui s’est installée pas loin de la Gare, au centre ville, à l’Avenue des Lilas.

IMG_1345 (2)

Lille, une histoire vieille de 45 ans. Joseph Saint-Fleur vit fin 1971 au quartier Gros Morne en Haïti. Ses Parents sont tous deux agriculteurs, ils vivent dans le Centre de Port-au-Prince, près des Gonaïves. Enfant, il fréquente les classes de primaire et de secondaire à Pétion-Ville, le Cap Haïtien et Port-au-Prince.

Des amis lui proposent de rentrer en France pour terminer ses études (année scolaire 71-72), il est d’accord. Le jeune Joseph débarque  à Lille, qu’il choisit comme ville résidentielle et se lance dans des études approfondies de Philosophie. Mais le cœur, n’oublie pas la nation d’Haïti.

Cet ancien ami et copain d’études du Père Jean-Bertrand Aristide (ancien Président d’Haïti), revient très souvent chez lui. Il a « suivi » toutes les dictatures et accessions politiques à la tête du Pays. Tout d’abord, c’est le passage de témoin du Président à vie, le Docteur François Duvalier (Papa Doc) originaire de la Martinique (1970-1971) à son fils Duvalier plus familièrement connu sous le nom de Baby Doc.

Le deuxième passage de Joseph Saint-Fleur sur le territoire haïtien, c’est durant la chute de Jean-Claude Duvalier, nous sommes en 1986. Selon Joseph Saint-Fleur, « malgré le sytème duvalièriste , (Tontons macoutes, presse muselée, interdiction de toutes sortes, droits humanitaires bafoués), « il y avait une stabilité permanente » en Haïti. Le départ du fils Duvalier, a plongé Haïti depuis, dans une instabilité présidentielle dont seul Haïti a le secret.

Plusieurs tentatives, plusieurs approches pour travailler et mettre ses compétences à la disposition de son Pays natal sont tentées. Mais en vain. Joseph Saint-Fleur  n’y renonce pas et à sa manière, fait avancer ses projets de collaboration avec la Première République Noire. Le Professeur de philosophie met en place un partenariat en 2013, entre l’Université Charles-de-Gaulle à Lille et l’Université de Port-au-Prince (ENS), pour créer un département des Sciences de l’Education en Haïti.

Son dernier voyage, c’est en touriste qu’il le fait, avec une image originale. Il raconte comment, un ami guadeloupéen lui servait de guide dans sa capitale, Port-au-Prince!

IMG_1347

Retraité de l’enseignement en 2015, L’Agrégé de philosophie, Joseph Saint-Fleur, qui se destine désormais à l’écriture et à la lecture a de nombreuses occupations en lien avec son Pays de naissance. Il a fait partie d’une délégation haïtienne siégeant à l’ONU pour les Droits de l’Homme (c’était à Genève en 1995). Le jeune retraité est aussi Professeur associé à l’Université Mont-Everest à Port-au-Prince (UMEDH) et correspondant pour différentes Institutions universitaires en Haïti.

Une vie intellectuelle qui ne s’est pas interrompue depuis que le franco-haïtien, Joseph Saint-Fleur, a été promu par le Directeur de son premier Lycée, Chevalier dans l’Ordre des Palmes Académiques en France.

Enquête Dorothée Audibert-Champenois

Photos Joseph-Saint-Fleur