Un galion chargé d’or, source de convoitises en Colombie

Vues : 200
galion

La Colombie « va récupérer » l’épave du galion espagnol San José, coulé en 1708 par la flotte britannique, au large de ses côtes et avec un chargement de métaux précieux. Le président colombien Juan Manuel Santos a assuré samedi 30 juillet qu’il s’agissait « d’un projet plus archéologique et scientifique que commercial. » L’objectif est que « le monde entier puisse profiter » de ce pan de l’histoire sud-américaine.

La découverte de l’épave avait été annoncée en décembre dernier et son chargement en or et autres métaux précieux était estimé à 10 milliards de dollars selon des documents datés de 1980 et produits par le ministère de la culture colombien.

Cependant, l’épave du San José fait l’objet de contentieux avec une entreprise américaine qui avait investi plusieurs millions de dollars pour le retrouver, mais aussi avec l’Espagne.

Le San José, coulé lors du combat par la flotte britannique en 1708 au large de Carthagène des Indes, battait alors pavillon espagnol. Madrid invoque aujourd’hui la convention des Nations unies sur le droit de la mer pour justifier ses prétentions sur le bateau, texte que la Colombie n’a pas ratifié.

La bataille de Baru, durant laquelle coula le San José, fut représentée par le peintre Samuel Scott, sur sa toile « Combat naval au large de Carthagène, 28 mai 1708. »

 

Texte : Mickaël Léonce
Photo : Wikimédia