Un gendarme traite les Guyanais de « singes hurleurs »: il est visé par une procédure disciplinaire


Publié dans : Actualites, Guyane
Mots clés :
Vues : 1435

« Quelle faune exceptionnelle que tous ces singes hurleurs lançant autant de jurons que de parpaings pour marquer leur territoire, ces petits caïmans trempant jour et nuit dans l’alcool », a déclaré le chef d’escadron dans son discours prononcé le 21 avril dernier à Saint-Laurent-du-Maronie, à l’issue de sa mission de trois mois sur le territoire. Le gendarme est visé par une procédure disciplinaire.

Des propos jugés racistes par de nombreux témoins et par d’autres gendarmes présents.
Ce dimanche, 6 mai, Gérard Collomb a condamné « fermement des propos inadmissibles et choquants »

Le ministre de l’intérieur a rappelé « son attachement au strict respect des règles déontologiques et à l’exigence d’exemplarité » qui « doivent encadrer l’action des forces de sécurité dans l’accomplissement de leurs missions« .

Ci-dessous le discours du gradé publié par LCI : cliquez sur l’image pour mieux lire …