Un Guadeloupéen de 16 ans bientôt jugé pour apologie du terrorisme

Vues : 1296

Cet élève du lycée Faustin Fléret de Morne-à-l’Eau en Guadeloupe est passé hier (23 février) devant le juge des enfants. Il est poursuivi pour apologie du terrorisme après des propos tenus en classes. Les faits se sont déroulés le 19 novembre 2015, quelques jours après les attentats de Paris.

« Je suis pour le djihad », ce sont les mots prononcés par Marvin, 16 ans. L’adolescent aurait prononcé cette phrase en classe, lors d’un débat sur les attentats de Paris. Et depuis le jeune homme connait les arcanes de la justice. Même s’il est déjà passé hier devant le juge des enfants, il n’a pas encore été jugé. Marvin est poursuivi pour apologie du terrorisme suite au propos qu’il aurait tenu. Ses avocats ont déposé une question prioritaire de constitutionnalité (QPC), ce qui a entraîné un report de la décision.

Tout a commencé lors d’un banal cours de français, un débat était organisé suite aux attentats du 13 novembre 2015 à Paris. « Je suis pour le djihad » est la phrase qui a tout changé. Ironie ou simplement pour choquer ?! Le professeur a immédiatement fait un rapport au proviseur. Ce dernier fait un signalement à la police et prévenu le procureur. Deux jours plus tard le lycéen était en garde à vue et le domicile de ses parents a été perquisitionné.

Il faudra attendre plusieurs semaines avant d’avoir la réponse du Conseil Constitutionnel sur la question prioritaire de constitutionnalité. Cette affaire a soulevé l’indignation des lycéens de l’établissement qui soutiennent leur camarade. Ils se disent choqués par la tournure qu’ont pris les événements.

A.G

Photo : Guadeloupe 1ère