Un homme d’affaire plaque tout pour s’occuper d’animaux maltraités

Vues : 489
téléchargement

Eduardo Serio n’est plus dans la finance mais responsable d’un sanctuaire qui accueille plus de 209 fauves. La plupart de ces animaux ont été victimes de maltraitance dans des zoos, des parcs d’élevage ou dans des cirques ou victimes de trafics.

Eduardo Serio a créé une Fondation pour ces rescapés, une arche de Noé grandeur nature.

En 2013, Eduardo Serio, homme d’affaire vit à Los Angeles, il est en déplacement au Mexique. Arrivé chez lui, le mexicain apprend qu’une panthère était maltraitée quotidiennement dans une animalerie de Monterrey, une ville dans le Nord-Est du Mexique. L’animal (depuis rebaptisé Cielo), était régulièrement drogué, pour permettre aux visiteurs de faire des photos. Un crève-coeur pour Eduardo Serio qui récupère la panthère noire puis le l’homme d’affaires décide de consacrer du temps à toutes ces bêtes sauvages importées et en souffrance sur le sol mexicain. Il créé sa fondation « Black Jaguar White Tiger Foudation », avec la photo de sa première rescapée, la panthère noire Cielo, en photo de couverture sur sa page Facebook. Un site régulièrement visité, à ce jour, plus de 1 700 000 like.

13346683_516589395209061_5504313548613364000_n

Depuis, cette arche inespérée pour les félins, abrite de nombreuses espèces d’animaux sauvages. En tout 209 fauves vivent sous le toit du « sauveteur mexicain », des tigres et tigres blancs, des léopards, des lynxs, des servals (félins africains de taille moyenne), des panthères gambadent en quasi totale liberté sur plusieurs hectares. Les bébés fauves rescapés de maltraitance, sont dans une petite maison au milieu du sanctuaire. Ils sont suivis par des soigneurs et relâchés « libres » dans le parc de la fondation, sitôt sociabiliser.

En plus des fauves, la Fondation s’occupe aussi d’animaux domestiques victimes d’abus ou retrouvés errants dans tout le pays. Ils vivent aussi en semi liberté mais à l’écart des fauves.

Dorothée Audibert-Champenois
Photos Facebook


2 commentaires :

Les commentaires sont fermés