Un homme prévoit un attentat à Paris : blessé par balle, il appelle le SAMU

Vues : 35
View on Paris

Le ministre de l’intérieur, Bernard Cazeneuve, a annoncé à la presse, ce mercredi 22 avril, qu’un projet d’attentat contre une ou deux églises de la banlieue parisienne a été par hasard déjoué par la police, dimanche 19 avril. 

Tout commence par un banal appel au SAMU, dimanche matin. Un homme, réclame de l’aide car il vient d’être blessé par balle dans une rue du 13e arrondissement de Paris. Sur place, le SAMU appelle la police, comme il se doit en cas de blessure par arme. Les policiers du commissariat local, arrivés quelques instants plus tard, vont de leur côté suivre au sol les traces de sang. Elles vont les mener vers la voiture de la victime, garée un peu plus loin, dans laquelle se trouve  un arsenal de guerre : kalachnikov, arme de poing, gilet pare-balles, munitions et gyrophare.

A l’hôpital, l’homme reconnaît être le propriétaire du véhicule. En perquisitionnant son appartement dans le 13e arrondissement, les policiers découvrent des documents écrits  « établissant sans ambiguïté que l’individu projetait de commettre un attentat, vraisemblablement contre une ou deux églises« , a précisé Bernard Cazeneuve. Plusieurs armes et des gilets tactiques laissent penser qu’il aurait pu avoir des complices.

Placé en garde à vue, ce Franco-Algérien de 24 ans, étudiant en informatique, est par ailleurs soupçonné d’être impliqué dans le meurtre d’Aurélie Châtelain, jeune femme de 32 ans retrouvée morte dans une voiture dimanche à Villejuif (Val-de-Marne) près de la capitale la semaine dernière.

Les enquêteurs soupçonnent l’étudiant d’avoir tenté, pour une raison inconnue, de voler son véhicule. Une tentative de vol manquée à l’occasion de laquelle il se serait tiré une balle dans la jambe par inadvertance

Connu des services antiterroristes, l’homme est présenté comme un islamiste radical dangereux.

Photo : www.grand-paris.jll.fr