Un jeune entrepreneur antillais à la conquête de la Chine

Vues : 2536

Alain Zélateur (ci-dessus), jeune entrepreneur Antillais fondateur du label Just Winner, vient de signer un contrat d’exclusivité en Chine, afin de développer des artistes Français, Afro et Caribéens sur un marché qui représente aujourd’hui plus de 650 millions de consommateurs potentiels.

Fort de son expérience, le label Just Winner est fier de pouvoir développer sur un territoire qui est demandeur de nos styles musicaux .

EDALAM (en blanc ci-dessous) est le premier artiste à s’installer sur le territoire. Déjà plusieurs événements de prévus sur les villes de Shenzen, Hong Kong, Pekin et Shangai.

Alain Zélateur – Sur le chemin du succès

“La grandeur vient des débuts modestes” – Sir Francis Drake

Avec plus de 10 ans d’existence, le label indépendant a su montrer une efficacité et un professionnalisme sans limites en Europe, faisant émerger et développant des projets d’artistes comme, Edalam, Lee Mashup, Singuila, Kymai, Charly Black, Stone Warley, DRY, Willy William, Xman, Mister Vegas, Tujamo, et beaucoup d’autres…

Entrepreneur ultramarin, fort d’une expérience de plus de 15 ans dans le monde de l’entreprenariat et des affaires, Alain Zélateur a développé une passion de l’entreprise et du travail en équipe forgés au sein de son milieu familial d’entrepreneur et en particulier aux côtés de son père, Alexandre Zélateur, entrepreneur à succès.

Une passion au service des autres

Originaire de Marie-Galante, petite île au large de la Guadeloupe, Alain Zélateur influencé par le travail de son père se lance dans des études de management. Après avoir obtenu son BTS technico-commercial, il quitte sa terre natale pour la France Métropolitaine.

Trois ans plus tard, après avoir gravit les échelons il se retrouve directeur de magasin dans la Grande Distribution.

En 2004, il est rejoint par son frère Edalam, passionnés de musique les deux jeunes marigalantais décident de se développer en France. Alain, qui a toujours eu un talent naturel pour le management, devient le manager officiel d’Edalam.

En 2007, après avoir fait ses premiers pas chez Universal aux côtés de Majix et de son frère Edalam, ils décident de créer leur propre label en prenant le contrepied des Majors.

Son frère, devient le premier artiste signé chez Just Winner et Alain fait ses premiers pas en tant que producteur d’artistes.

Au fil des ans, le label se développe et de nouveaux protagonistes rejoignent l’aventure, Tsunami, Olmyta, Kymaï et bien d’autres artistes signent chez Just Winner.

Poursuivant son expansion, le label propose à ses artistes, des collaborations avec des noms prestigieux tels que: Mister Vegas, Charlie Black, Nicky B, Jessy Matador, Dédé Saint Prix, Mory Kanté, Dry, etc.

Fort de cette expérience, Alain fonde deux nouvelles structures Just Africa & Caribbean (JAC), spécialisées dans la musique afro-caribéenne, Puis VIBZ Records, centrée sur la musique urbaine.

Fidèle à ses origines, Alain Zélateur sait que les îles qui l’ont vu naître regorgent d’artistes talentueux ayant un rayonnement local. Conscient du potentiel de leur musique, VIBZ Records et JAC ont pour objectif de faire découvrir ces sonorités exotiques au public européen.

Toutefois, Alain Zélateur, fidèle à sa condition d’entrepreneur, ne se cantonne pas au monde de la musique puisqu’il investit judicieusement dans l’immobilier

Il collabore également avec son père, gérant de la société Zélateur & fils, spécialisée dans la l’import et l’export de pièces automobiles basée à Marie-Galante.

Son experience d’entrepreneur lui permet, également, de proposer des services de développement personnel, basés sur le management, la motivation et l’éducation à des personnes de tous âges, et de tous horizons.

Au fur et à mesure de ses différentes expériences, Alain Zélateur a su prouver ses capacités d’adaptation et de leadership.

Vers de nouveaux défis

Alain Zélateur à su propulser son label au-delà des frontières françaises! En effet, à l’aube des 10 ans de Just Winner, c’est en Chine que l’aventure se poursuit. Le marché chinois n’étant pas encore très ouvert, il est difficile pour des étrangers d’y travailler.

Alain Zélateur a su concrétiser une opportunité grâce à sa rencontre avec Messieurs Zang et Saqi, producteurs chinois. Impressionnés par le professionnalisme et le sérieux de l’équipe Just Winner, les membres du label chinois ont accueilli l’équipe et ses talents à bras ouverts.

Just Winner s’établit ainsi sur un domaine porteur, puisque le marché de la musique enregistrée est en plein développement en Chine avec une croissance de 30% en 2016.

Avec plus de 1,3 Milliards d’habitants, et environ 700 Millions de consommateurs potentiels qui surfent déjà sur Internet depuis leurs smartphones, la musique prend une place de plus en plus importante; le peuple chinois devient une force indéniable sur le marché mondial de la consommation.

De plus, après 6 mois d’échanges, de conférences de presse, d’interviews, de séances studios, Just Winner vient de signer 22 dates de concert pour l’artiste Edalam et participe à l’organisation d’un festival en 2018. Ce festival est crucial, puisqu’il aura lieu à Shenzhen.

C’est une ville en pleine effervescence économique, la ville la plus riche de Chine.

L’enthousiasme autour de ce festival est révélateur d’un véritable engouement du peuple chinois pour le Dance-hall, le Reggaeton, le Reggae et la musique française en général.

Tourné vers l’avenir

Aujourd’hui, il exporte Just Winner en Chine avec un festival prévu pour 2018 et des dates pour ses artistes à travers le pays.

Il s’apprête à lancer 2 applications pour smartphones qui seront bientôt dévoilés ainsi qu’un livre


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *