Un jeune guyanais torturé à la prison de Troyes parce que supposé homosexuel


Publié dans : Actualites, France, Guyane
Mots clés :
Vues : 2525

Un jeune guyanais de 24 ans, en détention à la maison d’arrêt de Troyes depuis le mois de mars, pour avoir transporté de la cocaïne sur lui, a connu un véritable enfer dans sa cellule le 29 avril dernier.

Le jeune homme a été torturé par trois de ses codétenus parce qu’il aurait consulté un site gay, en toute discrétion mais sur le téléphone portable de l’un de ses bourreaux, qui s’en est aperçu. Toute « une nuit de violences et d’humiliations », attaché à une chaise, « pour une orientation sexuelle supposée », écrit l’Est éclair, dans son édition du 4 mai.

« Simulacre d’égorgement, crâne et sourcils rasés, ingestion d’excrément, tympan perforé par un stylo, coups multiples » peut-on lire également.

Une violente agression qui a entrainé neuf jours d’ITT. La victime a su trouver le courage de tout raconter à un surveillant. La scène a été filmée et est actuellement diffusée sur les réseaux sociaux.

Dans un communiqué, Gabriel Serville, député de la 1ère circonscription de Guyane, « condamne avec la plus grande fermeté l’agression à caractère homophobe dont a été victime ce week-end un jeune Guyanais à la maison d’arrêt de Troyes. »

Il appelle au respect de la dignité de la victime et demande à tout un chacun de ne pas diffuser cette vidéo.

Le Député « invite tout un chacun à respecter la dignité de la victime en refusant de partager la vidéo de sa torture, filmée par ses bourreaux et qui circule déjà sur les réseaux sociaux. Ce fait divers sordide de plus nous rappelle l’importance de lutter contre les discriminations et pour le respect de tout un chacun, dans ses différences. »

Les trois agresseurs, âgés de 19 et 27 ans, ont été mis en examen, vendredi soir, pour actes de torture et de barbarie aggravée. Il ont ensuite été transférés vers trois établissements pénitentiaires différents, Strasbourg, Epinal et Chaumont, indique le site Stophomophobie

Photo : L’hebdo du vendredi