Un jeune homosexuel séquestré et torturé plusieurs jours en Guadeloupe

Vues : 3821
homosexuel

Le Tribunal de Grande Instance de Pointe-à-Pitre a ouvert hier, une enquête pour séquestration, violence et torture sur un jeune homosexuel de 28 ans.

Le Lundi 4 janvier, cinq jeunes hommes partageaient une soirée ensemble chez l’un deux. Une rencontre qui s’est finalement mal terminée.

Les jeunes gens ont pris à partie un des leurs à cause de son orientation sexuelle. Des motivations confirmées par le Parquet de Pointe-à-Pitre. Durant 5 jours, dans un appartement de l’agglomération de Point-à-Pitre, le jeune homosexuel est resté enfermé, subissant d’atroces violences,  rapporte le site BFMTV. Il a réussi a fausser compagnie à ses geôliers et ce sont les pompiers de la ville qui l’ont secouru sur la voie publique.

La Police a relevé sur son corps de graves plaies dues à des coups de fer à repasser.
Le Parquet de Pointe-à-Pitre en Guadeloupe a ouvert une enquête pour « enlèvement, séquestration pour faciliter un crime ou un délit, torture ou acte de barbarie, en raison de l’orientation sexuelle de la victime ».

Parmi les 5 individus mis en cause, deux d’entre eux sont des mineurs, les autres jeunes gens seraient âgés d’une vingtaine d’années. Quatre d’entre eux ont été écroués.

Dans un communiqué publié hier soir, la Ministre des Outremers (George Pau-Langevin) a condamné « avec force » cet acte homophobe et déplore « le niveau de violence malgré la lutte contre la délinquance déployée localement ».

Dorothée Audibert-Champenois