Un militaire tué au couteau, l’autre blessé par des clandestins haïtiens en République Dominicaine

Vues : 370
dominican-republic-is-moving-troops-and-military-equipment-up-to-the-border

Vendredi 4 novembre, au Nord-Ouest de la République Dominicaine, des clandestins haïtiens ont mortellement blessé un militaire et agressé violemment son collègue. Ces patrouilleurs étaient tous deux à la frontière des deux pays, opérant des contrôles de routine.

carte-haiti-et-republique-dominicaine

A Los Rieles de Copey, une municipalité de Manzallino, rattachée à la province de Monte Christi, des haïtiens ont refusé d’obéir aux injonctions de patrouilleurs qui surveillaient la frontière entre la République d’Haïti et la République Dominicaine.

haiti-republique-dominicaine-frontiere-jpg-9

Les clandestins qui sont entrés illégalement sur le sol dominicain, ont alors sorti des armes tranchantes, le Capitaine Manuel Belliard Felipe 49 ans a été tué de plusieurs coups de couteau. Son collègue, le sergent-major Jeremìas Mateo Espinal 34 ans a été blessé grièvement. Les réfugiés illégaux ont ensuite volé des fusils et d’autres biens, rapportent les journaux locaux haïtiens.

republique-dominicaine-pbk

Dans la même soirée, cinq haïtiens sans-papiers ont été identifiés, indique le CESFRONT ( Cuerpo Especializado de Seguridad Fronteriza y Transporte) par la voix du Ministère de la Défense. Seulement trois ont été formellement inquiétés. Le procureur de Monte Christi a ouvert une enquête pour évaluer les responsabilités des trois haïtiens arrêtés dans cette affaire. Ils sont poursuivis pour meurtre aggravé, désobéissance, vol et violence en réunion.

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook C’news Actus
PhotosFox5SanDiego/washingtonTimes


1 commentaires :

Les commentaires sont fermés