Un pêcheur martiniquais disparu depuis le 31 décembre

Vues : 16

[Mise à jour du 11.01.13]

Onze jours après leur disparition, toujours aucune nouvelle des trois hommes disparus en mer le 31 décembre 2012. La famille et les amis craignent qu’ils aient été tués par balles, mais les autorités ne disposent d’aucune information permettant d’émettre cette hypothèse. Le parquet de Fort-d-France a ouvert une enquête pour disparition inquiétante.

[Mise à jour du 09.01.13]

Le marin pêcheur du Robert, David Sylvestre est bien parti en mer dans la nuit du 31 décembre avec deux accompagnateurs en direction de Castries, deux sainte-luciens vivant en Martinique (Lamentin) depuis deux ans, en situation irrégulière.

Les pièces d’identité de David Sylvestre ont été retrouvées dans sa voiture ainsi que sa carte bleue ! Serait-il  parti vers les îles pour un aller-retour rapide ?! Le marin-pêcheur robertin a laissé la Martinique sans clairance, document administratif des douanes obligatoire et sans balise, ce qui aurait pu aider à le localiser. Il a pris un gros risque dans cette aventure et jusqu’à maintenant David Sylvestre ainsi que les 2 accompagnateurs sainte-luciens restent introuvable.

La famille, les marins pêcheurs du Robert gardent espoir et l’enquête se poursuit.

[Article du 08.01.13]

Cela fait huit jours que David Sylvestre, un pêcheur de 38 ans, originaire de la commune du Robert, n’a pas donné signe de vie. Il est porté disparu depuis le 31 décembre 2012, jour de la signature du protocole d’accord mettant fin au conflit des marins pêcheurs. L’appel à l’aide lancé 48 heures plus tard par la famille ne permet plus aux autorités de poursuivre les recherches.

David Sylvestre, a eu un dernier contact par téléphone avec sa famille, le dernier jour de l’année 2012. D’après les témoignages de ses proches, il est parti à bord de son bateau de pêche, en compagnie de deux autres personnes. Leur nombre n’est pas précis, ni leur qualité, ni leur origine, même il est question avec insistance de deux sainte-luciens.

« Ce qui étonne dans cette affaire, c’est que la famille a attendu près de 48 heures avant de donner l’alerte », dit un responsable de la sécurité en mer. C’est le 2 janvier que les gendarmes du Robert ont été avisés de la disparition du marin pêcheur. « Autant chercher une aiguille dans une botte de foin », ajoute en substance ce responsable qui précise néanmoins que l’alerte est en vigueur pour tous les bateaux naviguant dans la zone comprise notamment entre la Martinique et Sainte-Lucie.

Les gendarmes du Robert mènent une enquête, pour « disparition inquiétante ». Ils ont retrouvé le véhicule du disparu, à proximité du lieu supposé de son embarcation. La voiture a été mise en sécurité car quelques pièces commençaient à disparaître.

Mais les rumeurs sont persistantes dans la commune du Robert. Partie de pêche qui a mal tourné, affaire de stupéfiants, règlement de compte entre bandes rivales des deux îles ? Rien n’est exclu à ce stade de l’enquête. Les gendarmes ont retrouvé la voiture du propriétaire du bateau, à proximité du lieu supposé de son embarcation. Elle est examinée attentivement pour tenter de trouver de précieux indices.

Pendant ce temps, la famille du propriétaire du bateau, qui ne semblait pas très inquiète au début, vit maintenant dans l’angoisse d’une mauvaise nouvelle.

source : martinique.la1ère.fr