Un premier Centre de Santé s’ouvre sur la commune de Basse-Pointe

Vues : 1045
basse-pointe-1

Le Directeur Général de l’ARS Martinique et le Président de CAP SANTE procéderont à l’inauguration du Centre de Santé de Basse-Pointe, le jeudi 26 mai 2016.

A l’initiative de l’ARS Martinique et porté par l’association CAP SANTE, ce centre de santé a pour objectif d’apporter une réponse de proximité aux besoins de la population en matière d’offre de soins dans le secteur nord Atlantique .

La lutte contre le désert médical : le travail continue à l’ARS Martinique
L’ouverture de cette structure s’inscrit dans l’instauration globale du Projet Médical du Territoire (PMT). En effet, la mise en place d’une couverture médicale graduée et bien répartie sur tout le territoire, le renforcement de la médecine de proximité avec la création de structures placées au plus près des patients, tels sont les objectifs de l’ARS Martinique et de ses partenaires pour favoriser un égal accès aux soins.

Le centre de santé de Basse-Pointe
En complément des structures de soins dites classiques (cabinets médicaux), le centre de santé de Basse-Pointe aura pour vocation principale de prodiguer des soins de premier recours.
En effet, 2 médecins généralistes dispensent déjà des consultations, du lundi au vendredi de 7h30 à 18h30 ainsi qu’un samedi sur deux : 8h à 12h30 (prise de rendez-vous :05 96 78 52 04).
Toutefois, ce nouveau centre de santé souhaite s’inscrire également dans une démarche allant plus loin que la dispense de soins immédiats : Prendre le malade dans sa totalité, l’associer lui et son entourage à l’action thérapeutique et l’éveiller si cela est nécessaire à la prévention et à l’hygiène de vie.

Un véritable accompagnement tout au long d’un parcours de santé
Rééducation fonctionnelle, chirurgie dentaire, diabétologie telles sont les offres de soins qui doivent être apportés par le centre de santé de Basse-Pointe. Se recentrer sur des soins purement médicales mais proposer aussi par le biais de partenariats des actions de prévention et d’éducation à la santé, sous forme par exemple d’atelier, telle est la logique du centre.
L’association CAP Santé, porteur du projet, toujours dans ce souci d’accompagnement et de suivi de prise en charge prévoit par ailleurs des activités innovantes comme la télémédecine et la télésurveillance au domicile des patients.

Basse-Pointe, une commune engagée sur le territoire Nord Atlantique
La création d’un centre de santé mais également d’un Centre Périnatal de Proximité (CPP), le grand nord était l’une des priorités de l’ARS martinique en matière d’accessibilité aux soins.
En moins de 6 ans, la commune de Basse-Pointe à vu l’arrivée d’une centre de santé et d’un centre périnatal de proximité, appuyés par l’impulsion de l’ARS.
Ces installations répondent à la volonté de l’Agence de décloisonner le Grand Nord en permettant à ce territoire de bénéficier d’une meilleure accessibilité aux soins.

Zoom su r le CPP DE Basse Pointe
Ouvert depuis 2013 le Centre Périnatal de Proximité accueille aujourd’hui les patients (femmes enceintes, familles..) pour répondre aux problématiques ou questionnements autour de la naissance, des soins gynécologiques, de la sexualité, de la planification familiale et du suivi social.

– Consultation de sage-femme
– Consultation de gynécologie
– Infirmière
– Assistante sociale
– Médecin de PMI
– Puéricultrice
Telles sont les offres de soins prodiguées aux CPP de Basse Pointe depuis son ouverture.

Le Centre Périnatal de Proximité de Basse-Pointe a été mis en place par l’ARS Martinique en partenariat avec le CHUM et le Conseil Général aujourd’hui CTM, afin de venir en complément, et en appui des maternités pour le suivi de grossesse, post-partum, avec plusieurs missions:

  •  Engorgement des structures d’accueil et de soins (MFME, CH Trinité)
  •  Difficultés pour la population du Nord-Atlantique d’accéder à ces structures de soin
    (éloignement, temps de trajet, problématique de transport)
  •  La prise en charge des grossesses par les sages-femmes
  •  Les conseils en post-natal immédiat
  •  Le suivi gynécologique
  •  Les consultations gynécologiques /planification familiale
  •  Le suivi de l’enfant
  •  Le suivi social

Sources : ARS Martinique

Photo : agence50pas972.org