Un requin-tigre blesse grièvement des pêcheurs en Polynésie française

Vues : 500

Lundi (18 avril), deux hommes étaient en train de pêcher au fusil-harpon quand ils ont été attaqués violemment par un requin gris de récif, long de trois mètres, selon la radio locale, Polynésie 1ère.

Les deux chasseurs sous-marins longeaient les récifs de Makemo, un Atoll de l’Archipel des Tuamotu en Polynésie française.

Un des pêcheurs a eu le mollet arraché et des morsures au poignet. L’autre plus jeune, a été mordu au genou. Mais moins gravement, puisque le pêcheur de 22 ans a pu rejoindre leur embarcation, réussi à récupérer son ami très gravement blessé, pour l’éloigner à 500 mètres plus loin.

Le sang coulait si abondamment que les soins sur place n’ont pas suffi. Le maire de Makemo, Félix Tokoragi a rapporté que les secours sur place ont voulu recoudre la victime sur place, car le pêcheur souffrait atrocement.Mais le sang giclait trop de sa blessure.
Finalement, c’est au bout de huit heures d’attente et sans médicaments sur place, que la malheureuse victime a pu être évacuée vers un hôpital de Tahiti.

Des agressions qui inquiètent, car contrairement à la Réunion, les requins attaquent rarement les pêcheurs. Ces derniers croisent régulièrement, les requins à pointe noire qui sont inoffensifs. Ils chassent à côté des requins tigres de récif et des requins citron sans se faire mordre.
Les autorités demandent aux pêcheurs plus de prudence et surtout d’éviter de garder les poissons pêchés à leur ceinture.
Mais sans doute ses prédateurs sont-ils tous attirés par la faune sous-marine abondante, qui en fait un lieu de pêche idéale tant pour les requins et que les pêcheurs adeptes à la chasse sous-marine.

Dorothée Audibert-Champenois

Photo d’illustration : info.re