Un troisième croisiériste évacué en urgence par hélicoptère

Vues : 3513

Nous vous avons relaté dans nos colonnes que deux passagers américains ont été évacués en urgence par hélicoptère hier lundi 5 décembre du navire de croisières « le Norwegian Gem ». Nous apprenons à l’instant que ce week-end, un autre passager, suite à un malaise sur le Mein Schiff, a dû être hélitreuillé à bord du Dragon 971, vers le CHU de Pointe-à-Pitre.

Des précisions ci-dessous : 

Samedi 03 décembre à 16h45, le centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage Antilles – Guyane (CROSS AG) reçoit un appel du commandant du navire maltais « MEIN SCHIFF 5 » signalant qu’un de ses passagers de 54 ans a fait un malaise à bord. Le navire se trouve alors à 180 nautiques dans l’ouest de la Guadeloupe.

Le centre de sauvetage maritime de Porto Rico compétent pour assurer la mission de sauvetage dans cette zone laisse la coordination des secours au CROSS AG qui dispose des moyens les plus rapides pour prendre en charge le patient.

Le CROSS AG met en relation le centre médical de consultation maritime basé à Toulouse avec le médecin à bord du navire afin d’établir un diagnostic puis avec le SAMU de coordination médicale maritime implanté à Fort-de-France. L’évacuation par hélicoptère médicalisé est préconisée. L’hélicoptère de la sécurité civile de la Guadeloupe « Dragon 971 » est sollicité ainsi qu’un médecin du CHU de Pointe-à-Pitre. De manière concomitante, le « Mein Schiff 5 » met cap à l’est afin de se rapprocher au plus près des côtes guadeloupéennes et ainsi faciliter l’opération d’évacuation médicale.

A 20h00, l’hélicoptère médicalisé est sur zone (120 nautiques de la Guadeloupe). Après avoir été hélitreuillé à bord du Dragon 971, le patient est pris en charge au CHU de Pointe-à-Pitre à 21h45 dans un état stable.


1 commentaires :

  1. Tefnout

    Et 1 et 2 et 3………au suivant……..

    Epidémie à bord du navire ? Si oui, il ne faut pas qu’on vienne nous dire que les microbes viennent de chez nous !!

    C’est comme pour le chikun, le zika et autres épidémies importées

Les commentaires sont fermés