Une étude à Matignon révèle qu’il vaut mieux être blanc pour trouver un emploi en France

Vues : 1368
(FILES) - A file picture taken on February 29, 2009 in a Pole Emploi agency, France's employment agency in Dijon, eastern France, shows an employee giving assistance to a jobseeker. The number of registered French unemployed rose by 43,000 in January 2013 to 3.16 million, the labour ministry said on February 26, to just shy of a 16-year record.       AFP PHOTO / JEFF PACHOUD

Selon une étude de « France Stratégie » publiée aujourd’hui, les hommes sans ascendance européenne sont discriminés sur le marché de l’emploi.

Les principaux concernés sont les hommes originaires du Maghreb, les Africains et ceux des Régions d’Outre-mer, les Martiniquais, les Guyanais, les Guadeloupéens et Réunionnais, indique le journal le Nouvel Observateur qui donne aujourd’hui les résultats de l’enquête du Commissariat à la Stratégie.

France Stratégie (ou Commissariat à la Stratégie) est un Organisme de réflexion, d’expertise et de concertation, rattaché au Gouvernement, à Matignon. Ce sont les inégalités « inexpliquées » du marché du travail qui ont incité l’Institution, à étudier les écarts de traitement entre demandeurs d’emploi. L’enquête se basant sur une étude de l’Insee interrogeant plus de 22 millions de personnes entre 1990 et 2014.

Les conclusions sont graves; les personnes issues de l’immigration sont les plus mal lotis, ils sont beaucoup plus défavorisés que les demandeurs d’emplois d’ascendance européenne. Les non-blancs ont des revenus plus faibles, et peu de chance d’évoluer dans leur profession encore moins d’accéder aux postes les plus rémunérés. Le taux de chômage est élevé dans cette catégorie, il est de 18% chez les hommes du continent africain et de 13% chez les femmes.

La discrimination à l’embauche s’atténue un peu pour ceux qui travaillent à temps partiel.
Les femmes aussi subissent le sexisme, elles sont peu nombreuses a accéder aux 10 % des postes les plus élevés.

Les conclusions de cette enquête sur les inégalités à l’embauche expliquent le surchômage des personnes d’ascendance étrangère ou afro-descendantes. Une population victime de son appartenance ethnique. Pour les jeunes noirs ou maghrébins, un obstacle supplémentaire qui s’ajoute à celui de leur lieu de résidence, quand ils sont à la recherche d’un emploi.

Dorothée Audibert-Champenois


2 commentaires :

  1. Zoiseau

    Çà sent le réchauffé. Çà a toujours existé. Ça me rappel le jour où j’avais envoyé un CV avec photo (eh oui j’ai osé) pour un poste de …… C’était en 1990, à la réception de mon CV au siège de la société, société d’importance Mondiale, ils avaient d’emblée mis une croix rouge sur mon CV par le fait que j’étais noir, et que la société ne comptait à l’époque aucune personne de « couleur » dans ses rangs. Inutile de vous préciser que je suis Noir, on vwè neg Gwadloup, et pourtant bien Français avant les Alsaciens, les Corses etc. J’ai été quand même convoqué pour un entretien. L’ingénieur commercial responsable du recrutement m’a expliqué la situation (puisque le CV faisait l’objet de retour en succursale), c’était un homme large d’esprit et suite à mon entretien il m’a dit je vous garde comme joker. Il y avait qu’un poste à pourvoir, on était une trentaine de candidats majoritairement Métropolitains. Dix jours après j’apprenais que ma candidature a été retenue, et grâce à ce monsieur, suite à mes trois mois d’essais j’ai fait une belle et longue carrière dans l’entreprise, et mon professionnalisme a toujours été bien apprécié au sein de ma clientèle.

    Ce racisme perpétuel est vraiment insupportable au regard de certains Français qui n’ont pas la bonne couleur, ou le bon Nom et Prénom. Il est temps que ça cesse !

  2. Lutin

    C’est a nuancer. Pour etre videur ou vigile etre blanc n’est pas un avantage.
    A une epoque eboueur aussi mais maintenant avec la crise la securite de l’emploi de ce type de fonction a change la donne.
    C’est la France

Les commentaires sont fermés