Une martiniquaise élue 1ère dauphine de « Miss Beauté Multicolore de France 2016 »

Vues : 1460

Cressylia Dubousquet a été élue ce samedi 14 mai, première Dauphine d’un concours hors norme. Le Concours de Miss Beauté Multicolore de France. Dans le 11ème arrondissement de Paris et pour sa première édition, l’écharpe de la plus belle Dauphine a été remportée par une martiniquaise du Saint-Esprit.

Ce concours qui met en valeur les beautés diverses a été créée par Colette Caron. Son objectif : mettre en lumière la beauté multiple de la France.

Chaima Ejam, une franco-égyptienne remporte la couronne mais avec son costume créole revisitée et sa coiffure dorée et naturelle, c’est Cressylia au style Nappy qui attire les faveurs du public.

IMG-20160517-WA0014

Ce soir là, au Passage des Etoiles, la martiniquaise, Cressylia Dubousquet en choisissant l’authenticité avait un seul but, sublimer la femme noire, les femmes naturelles, les beautés ethniques, pari gagné.

IMG-20160517-WA0020

La jeune femme qui vit à Aulnay Sous bois (Seine Saint-Denis) est arrivée en France en 2004 pour ses études de graphisme. A 14 ans, déjà déterminée, elle débarque avec sa mère à Osny. Elle commence deux années difficiles, entre nostalgie et solitude. Cressylia, l’ancienne élève du Couvent de Cluny en Martinique, obtient son Bac Pro, et devient une professionnelle dans le graphisme. Elle occupe depuis quelques mois, un emploi à mi-temps d’assistante en communication.

Mais le monde de la mode n’est pas bien loin. Cheveux bouclés et frisés, le teint caramel, un regard coquin, le modèle qu’elle affirme sur les podiums lui réussit.

Elle pose pour des marques capillaires, pour des bijoux ethniques. En ce moment, Cressylia fait du shooting photo, pour mettre à jour son press-book professionnel.

IMG-20160517-WA0018

Comme une guerrière, la jeune maman, veut sortir du lot. Comme un défi, elle veut par ses actions , valoriser la beauté « authentique » de la femme noire dans la mode. Selon Cressylia les femmes ébènes sont trop mises à l’écart quand elles ne sont pas dans le moule traditionnel, avec les cheveux défrisés ou les rajouts qu’elles portent. « On ne voit jamais les femmes à la peau très foncée avec leur cheveux naturel, crépu et frisé. »

Ce genre de concours, Miss Beauté Multicolore de France qui laisse la liberté aux femmes de montrer leur identité,  leur différence, lui convient parfaitement. Selon La jeune femme, au delà de l’effet de mode, le style Nappy fait son chemin et les femmes sont plus nombreuses à se tourner vers un mode de vie naturelle. Le message de Cressylia Dubousquet, « Être Fière, Noire et Belle ».

Dorothée Audibert-Champenois

 

 


1 commentaires :

Les commentaires sont fermés