Une mule martiniquaise décède d’une overdose de cocaïne en plein vol

Vues : 9552

Une Martiniquaise de 21 ans est décédée suite au mauvais conditionnement de la drogue qu’elle transportait. Plusieurs boulettes de cocaïne, qu’elle transportait, ont explosé dans son ventre. C’est la première mule à mourir dans le trafic de stupéfiants.

Les faits remontent à mercredi dernier (9 mars) quand la jeune femme embarque à Fort-de-France pour Paris. En plus de ses bagages elle transporte une autre marchandise. Celle-ci est illicite et ne se trouve pas dans sa valise, mais bien dans son corps. La Martiniquaise a ingéré plusieurs boulettes de cocaïne sauf que peu de temps après le décollage, plusieurs d’entre elles auraient explosé. En plein vol, la jeune femme de 21 ans fait un arrêt cardiaque. A son arrivée à l’aéroport d’Orly elle est prise en charge et reste hospitalisée pendant 5 jours avant de succomber.

La victime était une mule, une personne choisie par les trafiquants pour transporter de la drogue. La plupart du temps le trafic s’effectue entre les Antilles et la Métropole. Le cannabis est dirigé vers les îles alors que la cocaïne est acheminée vers la Metropole. Les grosses quantité sont souvent dissimulées dans les bagages. Il arrive que pour les petites quantités la drogue se retrouve à l’intérieur du corps. Les mules pour la plupart des femmes (mais des hommes aussi sont concernés) avalent ou introduisent dans leurs parties intimes le produit stupéfiant.

Une méthode risquée, car en cas de mauvais conditionnement de la marchandise, la drogue une fois libérée provoque une overdose et le décès de la mule. Cependant, c’est la première fois que cela arrive. L’année dernière environ une dizaine de mules ont été interpellée par les douaniers à l’aéroport Aimé-Césaire du Lamentin. Concernant l’affaire, l’enquête a été confiée à l’antenne parisienne de l’Office Central pour la Répression du Trafic Illicite des Stupéfiants (OCRTIS).

A.G


6 commentaires :

  1. CAMINO

    Quel titre idiot….. »une mule martiniquaise » c’est tout simplement une jeune Martiniquaise victime de salopards……

    1. Zika

      Une mule une idiote une ……. Ces jeunes au lieu de partîr dàns les caraïbes apprendre l’anglais et connaitre le monde préfèrent empoisonner la vie de milliers de gens …. Je dirai pâs paix  sôn âme …RAF

  2. hibade

    lles martiniquais ont toujour vecu a credit ou sur le dos des autres parasites les masques tombent !!!

    1. dumesnil

      Tout est bon pour faire apparaitre l’instinct animal. 70 % des Français vives à crédit c’est comme ça que vive 1/3 de la population humaine quant aux bandits, trafiquants de drogue ils n’ont pas d’origine ils se trouvent sur les quatre coins de la terre avec la complicité des dirigeants financiers politiques et autres alors pour une fois réfléchissez, cela vous fera du bien.

  3. RATD'EGOUT

    qu’elle dommage d’en arriver là une vie fichu en l’air pour de la drogue et les gros eux ne sont jamais attraper ?dommage car hélas ce n’est pas la première, qu’elle souci pour les parents.

  4. gégé

    yo imé lagent facile !!!! c’était une bourrique ,,pas une mule,,,,,, la merde quelle transporté aurait fait beaucoup plus de victimes ,,,
    perso men pa ka pléré ba c moune tala ,,, il faut être responsable de toutes c actions

Les commentaires sont fermés