Une quarantaine de commerçants Foyalais récompensés pour la qualité de leur service !

Vues : 2201
CCIM--45-Commercants-de-FDF-Recompense--2015-PBK-114

Hier soir, au siège de la Chambre de Commerce et d’Industrie de la Martinique (CCIM), de Fort de France, a eu lieu la cérémonie de remise officielle de la Charte Qualité Commerce. 45 lauréats ont reçu, avec beaucoup de fierté, une plaque symbolisant la qualité de leur service.

CCIM--45-Commercants-de-FDF-Recompense--2015-PBK-026

La manifestation s’est déroulée ce vendredi 23 octobre dans la soirée, en présence de monsieur Fabrice Rigoulet-Roze, Préfet de Martinique, M. Yvon Paquit représentant de la mairie de Fort de France, M. Manuel Baudouin, Président  de la CCIM.

A cette occasion, ces différents intervenants partenaires ont d’abord voulu « célébrer le commerce du centre ville » et affirmer la nécessté de continuer à « dynamiser le commerce foyalais » nonobstant les difficultés liées à la concurrence périphérique.

CCIM--45-Commercants-de-FDF-Recompense--2015-PBK-063

Pour cela, 2 arguments forts ont été mis en place par la CCIM : la présence sur le web et les réseaux sociaux ainsi que l’accueil du touriste anglophone via l’opération « Do you speak tourits », menée avec le Comité Martiniquais du Tourisme, l’Union Foyalaise du Commerce et la direction de la formation de la CCIM.

Pour la mairie de Fort de France, son représentant s’est réjouit du « partenariat de longue date avec la CCIM » nous rappelant , en autres, l’opération « Capitale en fête » de 1995. Pour lui « l’activité comerciale doit répondre aux attentes des clients ».

CCIM--45-Commercants-de-FDF-Recompense--2015-PBK-090

Le Préfet lui, s’est exprimé dans un premier temps comme client des commerçants en félicitant collectivement les professionnels pour l’excellence dans laquelle s’exerce leur commerce. Puis il a rappelé que l’Etat, dans cette certification est partenaire financier (opération FISAC), batisseur et constructeur (illumination de la Préfecture, expostions..). Il a précisé par ailleurs que six jeunes médiateurs économiques ont été mis en place pour aider les entreprises, notamment, à profiter des dispositifs disponibles (CICE et autres avantages).

CCIM--45-Commercants-de-FDF-Recompense--2015-PBK-085

Depuis 2006 la Chambre de Commerce et d’Industrie de la Martinique s’inscrit dans la démarche Qualité auprès des entreprises en leur délivrant pour l’instant deux marques nationales : Qualité Tourisme et Qualité Commerce. Il s’agit d’encourager la qualité de l’offre martiniquaise.

Qualité Commerce est une démarche volontaire. Les participants s’engagent à respecter la charte suivante :

Accueillir avec amabilité et courtoisie / Recevoir dans un magasin propre et agréable / Ecouter et Conseiller en véritable professionnel / Présenter une vitrine originale et attrayante / Afficher  et respecter leurs horaires d’ouverture / Accepter les choix et les réclamations des clients / Assurer un accueil téléphonque de qualité.

CCIM--45-Commercants-de-FDF-Recompense--2015-PBK-056

Ceux qui se sont prêtés au jeu ont reçu deux visites et un appel mystère pour tester leur niveau de qualité. L’une de ces visites en anglais bien sûr ! Et pour obtenir cette distinction Qualité Commerce, l’établissement doit obtenir la note minimale de 7/10 dans chacun des thèmes suivants : l’accueil téléphonique, l’extérieur du commerce, l’intérieur et la relation client.

Sur les 45 commerçants récipiendaires de la Charte Qualité Commerce, 17 d’entre eux ont obtenu une note globale supérieure à 9/10. Certains se sont distingués en Anglais, sur le web et la qualité de leur service. Ils ont été gratifiés d’un diplôme.

CCIM--45-Commercants-de-FDF-Recompense--2015-PBK-080

Galerie Photos de la cérémonie :


2 commentaires :

  1. Berenger

    La ville de Fort de France a grand besoin de développer des commerces attrayants, tant pour les martiniquais que pour les touristes, cela d’autant plus à l’heure où la Martinique attend de nombreux croisiéristes, ce secteur étant en grande augmentation. Je n’imagine pas des touristes étrangers débarquant à FdeF pour quelques heures sur le sol français avec tout ce que cela représente sur le plan du luxe pour eux, se contenter des boutiques, disons-le, trop souvent vieillottes, du centre ville alors qu’ils sont à la recherche évidemment de spécialités locales mais aussi de biens de consommation de grandes enseignes, complètement inexistantes en ville. Quel dommage ! J’en suis d’autant plus convaincue que je n’ai moi-même aucune envie de me déplacer jusqu’au centre ville pour y faire du shopping, sachant ce que l’on y trouve. Je suis certaine que cela doit être une grosse déception pour les touristes, comme cela l’a été pour moi quand j’étais aussi touriste !

  2. Angel Moi

    Les commerces sont accueillants mais on ne peut pas y aller vu le bordel qu’il y a en ville.
    Jumpy, ivrognes et en plus vu le prix du parking , c’est bien dommage.

Les commentaires sont fermés