Une soirée « bouyon » se termine dans le sang à Grand Camp

Vues : 419

Police 971

Depuis quelques semaines déjà les soirées « bouyon » vont bon train en Guadeloupe.
Venues de la Dominique, les soirées « bouyon » mêlent jusqu’à l’aube plusieurs genres musicaux. Jusqu’au lever du jour, les fêtards dansent à un rythme effréné au son de la dancehall et d’autres musiques, avec un débit de paroles très évocatrices.

Nous sommes dimanche, il est 7h du matin. Pour des raisons encore un peu floues, une altercation éclate entre plusieurs individus. Visiblement, la soirée fut très arrosée et les stupéfiants n’ont pas manqué. Un jeune homme, poursuivi par un groupe d’individus, s’effondre contre une clôture, non loin de la salle où se déroulait la soirée.

Les secours sont dépêchés sur place afin de prodiguer à la victime, en arrêt respiratoire, les premiers soins. La victime, un jeune homme de 26 ans, touchée à l’artère fémorale, succombera.
Une enquête, menée par la PJ, vise à déterminer les circonstances exactes du drame