UNSA Police Guadeloupe : « mieux prendre en compte les risques de suicide » des policiers

Vues : 59

Vendredi 20 février 2015, le corps sans vie d’une policière a été retrouvé sur la commune de Morne-à-l’eau. Selon les premiers éléments de l’enquête, il s’agirait d’un suicide. Dans un communiqué, publié sur sa page Facebook, l’UNSA Police Guadeloupe appelle à « la mise en place rapide de véritables mesures qui permettront de mieux prendre en compte les risques de suicide. »

Communiqué de l’UNSA Police Guadeloupe :

La Police Nationale est de nouveau endeuillée après le suicide d’une fonctionnaire affectée à la Direction Départementale de la Sécurité Publique de Guadeloupe.

Au-delà de la consternation et l’émotion qui prédominent suite à ce drame auprès des policiers, cet acte de désespoir pose un grand nombre d’interrogations auxquelles il incombe à la Police Nationale de trouver rapidement des réponses.

Les policiers sont des êtres humains ayant droit au respect et l’écoute.

L’UNSA Police réitère sa demande au Ministère de l’Intérieur d’intensifier le travail de prévention et la mise en place rapide de véritables mesures qui permettront de mieux prendre en compte les risques de suicide.

L’UNSA Police demande que des actions de sensibilisation au risque du suicide puissent être dispensées par des professionnels à l’ensemble de la chaine hiérarchique.

L’UNSA Police présente ses condoléances à la famille de notre collègue et réaffirme son indéfectible soutien à l’ensemble des personnels des services de police de Guadeloupe.


1 commentaires :

  1. kinta

    Belles paroles quand tu nous tiens; et après l’émotion les petits adjudants de compagnie, adepte de « batonites » oublieront très vite cette pauvre femme qu’ils ont peut-être poussé à bout.
    Quel’âme de cette malheureuse repose en paix là où elle est et qu’elle ait le repos éternel qu’elle mérite sûrement.

Les commentaires sont fermés