Urgent : ELOA PROD recherche des figurants pour le téléfilm « Le rêve français »

Vues : 4947

Dans le cadre de son prochain téléfilm qui s’intitule «Le rêve français», le scénariste Christian Faure qui a réalisé son premier film en 2006 sur l’affaire : Marie Besnard 2006, recherche des antillais pour interpréter des rôles secondaires. Il s’agit d’une histoire romanesque et sociale qui « retrace le destin de deux familles confrontées au Bumidom des années 60 à nos jours ».
France Zobda et Jean-Lou Monthieux les deux créateurs de La société ELOA PROD, lancent un appel pour ce téléfilm. Ils ouvrent ce casting à de « nombreux figurants motivés, dynamique et sans tatouage apparent » :

Deux petites antillaises de 7 à 11 ans pour le rôle de 2 sœurs
De très jeunes garçons métis « clair de peau » d’environ 2 ans
De jeunes garçons et adolescents antillais, sportifs de 7 à 17 ans

Des hommes, des femmes, et des adolescentes pour incarner des Guadeloupéens des années 60.

Les dates de tournage n’ont pas été annoncées, mais la production précise qu’il y aura trois semaines de travail pour les figurants. Les journées de tournage auront lieu dans différentes communes de la Guadeloupe. Les acteurs-figurants seront rémunérés au cachet d’acteur de complément.

Pour postuler, merci d’envoyer vos photos en portrait et de plain pied ainsi que vos noms, prénoms et n°de téléphone à castingfiguration@hotmail.com ou en MP sur le FaceBook de Bénédicte CLARIGET.

Dorothée Audibert-Champenois/FBook C’news Actus
PhotoFaceBook/BénédicteClariget


1 commentaires :

  1. Tom

    Les 1er rôles sont tenus par des antillais?

    Concernant les chefs de postes ( electro son coiffure maquillage costumes régie etc…) ce sont des antillais ou bien comme d’habitude on fait venir des parisiens ????
    De quelles aides bénéficie cette production pour faire travailler des antillais sous la houlettes de chefs de postes blancs alors qu’il y a des professionnels parfaitement compétents en guadeloupe et en martinique ???
    C’est juste une question….

Les commentaires sont fermés