USA – Géorgie : Un crime raciste résolu 34 ans plus tard

Vues : 1632

Trente-quatre ans après que le corps de Timothy Coggins a été retrouvé abandonné sur une ligne électrique, la police géorgienne a arrêté cinq personnes en lien avec le meurtre «motivé racial» du jeune Timothy, âgé de 23 ans au moment du crime.

C’est en mars dernier, que de nouvelles preuves ont incité la police à réexaminer le meurtre du jeune afro-américain et le Bureau d’enquête de Géorgie a officiellement rouvert l’Affaire Coggins en juillet 2017.

Vendredi 14 octobre, à la suite d’une enquête vieille de plusieurs décennies sur la mort de Timothy Coggins cinq personnes ont été, dont deux policiers accusés d’avoir entravé l’enquête, a annoncé la chaîne locale 11ALive. Selon les autorités géorgiennes, le crime était raciste.

Le 9 octobre 1983 dans la ville de Sunnyside, en Géorgie, le corps de Timothy Coggins a été découvert dans une zone herbeuse près de lignes électriques. Dans un communiqué, le bureau du shérif du comté de Spalding a déclaré que le corps du jeune homme «  brutalement assassiné» avaient des traces de nombreux traumatismes.

Lors d’une conférence de presse, le shérif du comté a souligné, que cet acte racial : « N’était pas destiné à tuer, c’était destiné à envoyer un message », un acte « Butal ! ».
« Nous avons commencé à recevoir des appels téléphoniques de personnes qui se souvenaient de ce qui s’était passé », a déclaré le shérif. « De personnes qui ne vivaient même plus en Géorgie, nous ont téléphoné en nous disant : « Cela fait 34 ans que je garde ces informations et j’avais peur d’en parler. Mais, j’ai maintenant envie d’en parler. « Et oui, ils l’ont fait. »

De gauche à droite : Gregory Huffman, Bill Moore père, Frankie Gebhardt, Sandra Bunn et Lamar Bunn.

Grâce aux nouvelles preuves recueillies, les autorités locales ont pu arrêter cinq personnes vendredi dans le cadre du meurtre de Timothy Coggins. Frankie Gebhardt, 59 ans, et Bill Moore, père, 58 ans, ont été arrêtés pour de nombreuses accusations, dont le meurtre, les voies de fait graves et la mort d’un autre, selon 11Alive. Les deux ont été privés de caution lors d’une audience samedi matin.

Lamar Bunn, un officier du département de police de Milner, et sa mère, Sandra Bunn, ont également été arrêtés et accusés d’obstruction. Pendant ce temps, Gregory Huffman, un agent de détention du bureau du shérif du comté de Spalding, a également été accusé d’obstruction et de violation de son serment d’office. Gregory Huffman a été limogé de son poste après son arrestation et détenu pour les deux chefs d’accusation.

Lors de la conférence de presse, le Shériff Dix a précisé qu’il n’y a aucun doute dans l’esprit des enquêteurs que le meurtre de Timothy Coggins était raciste. Selon le représentant de la police, « si le crime était commis aujourd’hui, il serait poursuivi comme un crime haineux. Tous les suspects sont blancs ».

Le shérif Dix a ajouté, que le but « est d’obtenir justice pour Timothy Coggins et d’obtenir justice pour la famille Coggins ». Malheureusement, les deux parents de la victime sont morts. La nièce de Timothy Coggins a déclaré à WSB-TV : « La seule chose regrettable est que nos grands-parents, les parents de Timothy Coggins, ne sont pas capables de voir cela aujourd’hui. »

Le shérif pense qu’il pourrait y avoir d’autres arrestations, l’enquête se poursuit.

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook C’news Actus Dothy
Images : NBC News /Bureau du shérif du comté de Spalding