USA : Le rappeur « Black Jesus » tue trois hommes blancs au nom de la haine raciale

Vues : 3690

Mardi 18, un homme de 39 ans a tué trois hommes blancs dans le centre-ville de Fresno. Une ville située dans une grande vallée agricole de l’Etat de Californie. Pour les autorités locales, le suspect Kori Ali Muhammad de son vrai nom Cory Taylor aurait agi seul. Lors d’une conférence de presse, Jerry Dyer le chef de la police de Fresnor a déclaré aux journalistes qu’il s’agirait d ‘un crime racial. Kori Ali Muhammad aurait crié « Allahu Akhbar (Allah Akbar) » lors de son arrestation.

Un vrai carnage s’est déroulé hier dès 10h45 (heure locale) dans une ville de l’Etat de Californie. Lourdement armé, un rappeur afro-américain Kori Ali Muhammad qui se nomme « Black Jesus » sur son Facebook, a massacré trois hommes blancs juste par qu’il ne les aimait pas, a rapporté la chaîne Fox News. En moins d’une minute, le rappeur afro-américain a tiré 16 fois.

Une première personne a été abattue dans un camion, une deuxième sur Fultron street et une troisième personne dans le parking d’un œuvre de bienfaisance « Catholic Charities ». Les victimes étaient âgées de 34, 37 et 58 ans. Les meurtres ont tous eu lieu dans une zone très proche et dans un temps très court.

Le présumé assassin aurait ensuite pointé son arme sur deux femmes et un enfant dans une voiture à proximité mais aurait décidé de les épargner.

Repéré par un policier, il a été stoppé dans sa folie meurtrière et placé en garde à vue. Il a ensuite déclaré à la police qu’il détestait les Blancs. Les victimes sont toutes des hommes de type caucasien apparemment choisis au hasard.

 

Kori Ali Muhammad était pourtant activement recherché par les autorités locales. L’individu était impliqué dans une fusillade mortelle la semaine dernière qui a coûté la vie à un garde de sécurité blanc. L’homme tué par Kori Ali Muhammad, n’était pas armé et se trouvait dans un motel dans la même ville de Fresno. Un autre homme a échappé à cette fusillade sanglante signale la police californienne.

En garde à vue, le présumé coupable a affirmé qu’il avait la mission de tuer des « démons blancs ».
Des propos qui corroborent avec les publications mises en ligne par Kori Ali Muhammad sur sa page Facebook.

Le Federal Bureau of Investigation a ouvert une enquête et décrit l’acte de celui qui se dit « Black Jésus » comme un acte de violence isolé et haineux.

Le chef de la police locale, Jerry Dyer estime que : « Ces individus qui ont été choisis aujourd’hui n’ont rien fait pour mériter d’être assassinés». Selon le représentant de l’ordre : « Ce sont des attaques causées par un individu qui a voulu faire des homicides aujourd’hui, et il l’a fait ».

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook C’news Actus Dothy
PhotoDailymail


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *