Vers de chien sur les plages de Martinique ? Rumeur persistante mais infondée

Vues : 2244
plage-martinique

Ce qui n’est apparemment qu’une rumeur est parti des réseaux il y a quelques jours. Sur une photo, un individu est allongé et montre ses jambes sur lesquelles se dessinent ce qui ressemble à de grosses veines violacées très prononcées. Un problème cutané provoqué, selon lui, par des vers de chien. Et la toile s’est emballée, chacun y allant de sa mise en garde, de son conseil, de son témoignage : « j’ai vu des vers de chien se tortillant sur la plage de l’Anse à l’Ane alors que le sable était sec, attention !! secteur à éviter ! » D’autres personnes pensent avoir été contaminés à Schoelcher et ont expliqué avoir eu des démangeaisons épouvantables.

A un certain stade de la contagion, les parasites, que l’on trouve dans les déjections de chiens et de chats circuleraient sous la peau.

Et on a aussitôt pensé à ces chiens errants qui se promènent sur la plage. Mais pas seulement, des « métropolitains ou hexagonaux » amènent leur chiens à la plage et les animaux évoluent tranquillement non seulement sur le sable mais aussi dans l’eau

Nous en profitons pour rappeler cette altercation entre un homme qui, il y a quelques mois, le 31 juillet dernier, témoignait longuement dans nos colonnes de People Bo Kay. Richard Jean-Marie racontait comment un métropolitain à qui il faisait remarquer qu’il laissait son berger allemand se baigner dans l’eau malgré un panneau interdisant cette pratique, s’était entendu répondre «  nos chiens sont plus propres que vos femmes » !!

Alors qu’en est-il donc de cette rumeur persistante ? Plusieurs internautes crient à l’intox et au fake. D’autres considèrent qu’il s’agit là de manipulation politique.

Et qu’en disent les autorités sanitaires?

Elles sont perplexes et ne peuvent rien affirmer pour le moment mais l’enquête se poursuit.

En tout cas le conseil judicieux à retenir est d’éviter d’être en contact direct avec le sable.

Rachel d’Auvergne

 

 

 

 

 

 


2 commentaires :

  1. RIGAIL-BLANCHÈ Didier

    Bonjour,
    étant en Martinique pour des raisons professionnelles depuis 2 ans,en décembre 2015 j’ai été victime d’un petit problème cutané sur 3 parties de mon corps du au ver a chien.Fréquentant assez souvent la plage d’Anse Mitan,j’en ais déduit que c’était la source et effectivement, mon médecin d’Anse Mitan ma confirmé plusieurs cas. Après un traitement tout est rentré dans l’ordre . Depuis sur n’importe quelle plage j’évite d’être en contact direct avec le sable.(ce que je conseille).
    Il est vrai que la murette qui juste le sable de la plage a Anse Mitan a proximité du restaurant BARRACUDA dégage des odeurs d’urines animales,j’ai pu le constater a diverses reprises.
    Les chiens sont rarement présent (le jour) par rapport aux chats qui sont plus nombreux.
    Cela dit la nuit personne ne peux témoigner de la présence d’animaux.
    Je pense que ce sont les poubelles qui débordent relativement souvent qui les attirent.

    Cordialement

  2. jujube972

    Bonjour,

    cette rumeur est de l’intox, dont la finalité toute à fait orientée et franchement mal dissimulée sur ce coup, n’est pas des plus innocentes pour nos amis à poils.
    Les vers chiens, larva migrans sont transmis par les chiens errants et non les chiens domestiqués (sauf les rares non-vermifugés emmenés à la plage c’est à dire à peu près aucun (les propriétaires qui emmènent leur chiens à la plage sont très attachés à leur amis et les bichonnent donc les vermifugent)).

    Bien évidemment ça se traite très bien et vite par un traitement oral léger en une prise, sans aucune résistance. Le ver n’est pas visible à l’oeil nu. Donc encore une fois les réseaux sociaux qui s’enflamment pour une rumeur fausse, et pendant des mois derrière beaucoup de patients qui vont arriver en consultation chez leur médecins angoissés par les vers chiens pour le moindre bouton. Et des gens mal intentionnés derrière qui se frottent les mains et nos amis à poils encore plus mal vus par ceux qui seront tombés dans le panneau…Le chien domestique est un vecteur de lien social énorme ne l’oublions pas (à l’heure ou le vivre enseemble me semble d’actualité).

    Personnellement je crains beaucoup plus les bactéries fécales humaines dans l’eau (E.coli, Enterocoques etc…) dont certaines sont (de plus en plus) multiresistantes . Si elles ne présentent aucun risque dans des plans d’eau agités par des vagues et peu fréquentés des baigneurs où elles sont extrêmement diluées, sur les anses d’eau calmes fermés bondés de vacanciers je ne me risquerai pas à m’y baigner. La c’est nettement plus problématique que les chien.

Les commentaires sont fermés