Walter Perez Caruso, ce n’était pas sa première évasion !

Vues : 2573

Retour en détails sur les circonstances de cette évasion et sur celui que l’on surnomme L’Uruguayen. Son évasion d’hier (8 décembre) n’était pas le fruit du hasard.

La scène est digne des plus grands films d’action, mais là il s’agit bel et bien de la réalité. Les moyens utilisés pour son évasion démontre que Walter Perez Caruso n’est pas un petit trafiquant mais bien un baron de la drogue. D’ailleurs ce n’est pas la première fois que le sexagénaire s’évade. Il y a quelques années il s’était évadé en Espagne. Il y était incarcéré pour une autre affaire de stupéfiants. Ces méthodes ne lui sont pas étrangères. Un autre élément qui indique l’importance du fuyard est qu’il a empêché au commando de tirer sur l’escorte pénitentiaire. Sur un simple ordre cet homme de 60 ans a sauvé la vie des deux surveillants.

Une opération forcément préparé à l’avance. La prison n’étant pas correctement sécurisée, regorge de téléphones portables. Il était donc facile pour celui que l’on surnomme L’Uruguayen de préparer son évasion. Prévenir ses complices de l’heure et du lieu. Il est fort probable que des repérages aient été effectués en amont afin que l’évasion se déroule dans les meilleures conditions.

Pour rappel, hier matin (8 décembre), aux alentours de 9 heures le fourgon qui emmenait le détenu pour des soins au CHU de Fort-de-France a été attaqué. Il s’agissait d’un commando de trois hommes armés jusqu’aux dents conduisant deux scooters. Les surveillants portaient des gilets par balle mais n’étaient pas armés. Le groupe de quatre hommes est reparti rapidement.

Une enquête est en cours pour déterminer les circonstances exactes de cette évasion. Les forces de l’ordre sont toujours activement à la recherche de Walter Perez Caruso.

A.G


2 commentaires :

  1. Nicolas

    Une enquête pour déterminer les circonstances de cette évasion?
    Mais quelle enquête? Les autorités se moquent-ils de nous? Comment un homme que l’on qualifie de « baron de la drogue » et qui s’est évadé plusieurs fois , ailleurs n’est-il pas entouré des forces de gendarmerie ou de police?
    Pourquoi, l’escorte pénitentiaire n’étaient -elle pas armée?
    Si complice il y a ? ne serait-il pas parmi ceux qui ont décidé de cette escapade pour des soins?
    Oui, nous sommes dans ce pays des amateurs aveuglés par cette idée que ce pays est tranquille et que rien de désastreux ne peut y arriver? On se fout de tout, des risques sismiques, des cyclones? On se méfie des jeunes à moto?
    On se met parfois à trois ou quatre pour accompagner de jeunes délinquants sans envergure au tribunal en comparution immédiate et on joue à l’aveugle et au bon samaritain quand il s’agit de vrais bandits ou délinquants?
    Voilà pourquoi, ce pays restera un pays d’amateurs et où certains devraient s’y mettre sérieusement à vivre non seulement avec leur temps mais, à prendre au sérieux leur mission pour éviter des dépenses inutiles , des peurs collectives et faire en sorte que la population innocente soit sécurisée…

Les commentaires sont fermés