Wanda une Diva Antillaise dans le monde de la mode à Paris

Vues : 579

Wanda Nicot et Jean-Luc Lahaye

LES COULISSES : « HABILLONS-NOUS »

Samedi 15h. Une élégante est au 9 rue du Louvre à Paris, dans le 2ème arrondissement.
Les passants s’arrêtent, curieux de voir cette femme  qui porte une longue robe noire d’un autre âge, tout en courbes, en volutes et en dentelles.
C’est la copie de la robe de « Sissi Impératrice », jouée par Romy Schneider en 1957. Un film sur l’histoire d’amour d’Elisabeth Wittelsbach et de l’Empereur François-Joseph. Nous sommes en 1854, à Vienne, en Autriche. Cette robe des années 1900 est signée Jean-Marie Bataille.
C’est comme une mise en scène, un jeu de rôle, c’est Wanda Nicot, qui participe à un défilé : « Luxe , Raffinement & Exception ». Jean-Luc Lahaye arrive et la salue,il l’embrasse comme de bons copains! 

20160227_161403

Wandat Nicot et Jean-Marie Bataille

WANDA : MARTINIQUE & GUADELOUPE. SANGS MÊLÉS

Wanda Nicot, pourrait recevoir tous les prix, cinéma, mode, télévisions, magazines, elle connaît tous les milieux du Show Biz de la Capitale. Et pour cause, elle est partout, c’est une Jet-setteuse parisienne qui hante les podiums, les Défilés, les Concours de beautés, les Fashions Week, les Festivals. C’est son domaine la beauté, la mode, les spotlights. Mais avant d’en faire son métier, la jeune Wanda a passé une enfance sous le soleil de Basse-Terre, elle est née à Saint-Claude, au Sud de la Guadeloupe, comme son père Édouard. Un autre soleil a réchauffé la petite Wanda certains jours de vacances, c’est sur l’île voisine de sa maman Clémence,  la Martinique.

20160227_160914

MADEMOISELLE WANDA : MODE & TENDANCES

Il y a quelques temps déjà que Wanda a posé ses valises en France pour réaliser un des rêves de sa maman, « être mannequin ». Une valise bourrée de souvenirs et de nostalgie. Mais ce samedi après-midi, l’Animatrice et présentatrice de Mode et Tendance est au défilé : « Habillons-nous » dans les locaux du coiffeur Jean-Marc Joubert. Plus qu’une animatrice, Wanda vit les défilés qu’elle commente pour une chaîne ultramarine OM5TV (Outre Mer 5 TV). Elle joue avec les créateurs, elle se moule dans leurs créations, elle devient leur modèle.
Car Mademoiselle Wanda est une ancienne mannequin. « C’est un milieu de rêve, c’est du cinéma, il faut rentrer dans les personnages comme souhaitent les créateurs » dit celle qui a travaillé avec les plus grands noms de la Mode Parisienne. Cette aisance, ce mouvement, cette facilité à bouger elle le doit à la danse, Wanda est aussi une danseuse. Son talent (moderne-Jazz, danse africaine, danse classique), elle l’a d’abord exercé chez Alvin Ailey à New York, et dans des revues noires américaines à Paris (Victor Upshaw Larry Vickers).

20160227_144819

Lili & Elsie – Mannequins du Défilé « Habillons-nous »

LA FEMME NOIRE ÉBÈNE : EST PEU SOLLICITÉE DANS LA MODE A PARIS

C’était l’époque de Mounia (Egérie d’yves Saint-Laurent), de Katoucha et Rebecca Ayoko . Une période plus facile, « il n’y avait pas tant de difficultés à rentrer dans les castings ». Selon l’ancienne danseuse devenue mannequin, les femmes noires doivent beaucoup se battre, c’est pas simple pour elles, aujourd’hui. Elles doivent plus s’affirmer. Mais comment faire lorsque dans « un défilé de trente mannequins, il n’y a que trois filles noires »! La solution passera par le métissage, qui sait ! Pour la présentatrice de Mode & Tendances, il faut avancer, casser les codes. Elle y croit, Wanda est plus qu’une rêveuse sous les projecteurs, c’est aussi une femme lucide. La mode actuellement, « s’intéresse aux femmes pulpeuses, mais s’entête dans des standards de 34 ou 36 », qu’on appelle familièrement les tailles mannequins.

20160227_165433

Défilé « Habillons-nous »

SON PLUS BEAU DÉFILÉ : PACO RABANNE

La difficulté des jeunes c’est cette obsession de rentrer dans les prototypes que les créateurs imposent. Eux-mêmes subissent les pressions des clientes, celles de la Haute Couture. Wanda, nous explique pourquoi, elle est un peu nostalgique. Avant, « il y avait des personnalités, des femmes mannequins qui avaient du caractère, dans les années 80 ». Elle n’hésite pas une seconde et cligne ses long cils pour décrire le défilé qui l’a le plus marqué. Paco Rabanne, le célèbre couturier espagnol, connu pour l’utilisation de matériaux métalliques dans ses créations. Mademoiselle Wanda, se rappelle les moments féeriques avec le styliste. Ce jour, où il a fait d’elle, une princesse Égyptienne, enveloppée de mailles. Les paillettes, les bijoux, les pièces des fameux bijoutiers de la place Vendôme, sont des souvenirs inoubliables pour la jeune guadeloupéenne, qu’elle était. Les diamants de Swarovski qui rehaussait un modèle tout en fourrure ! C’était Wanda dans ce monde étourdissant de la Mode à Paris dans les années 80.

20160227_161127

WANDA : MANNEQUIN-PRÉSENTATRICE

Février 2016, c’est Jean-Marie Bataille qui l’habille. Complice, il sait comment faire. Wanda, doit être habillée par lui et, même s’il n’a pas fini sa mise en place, il est là pour son amie. Dans les loges, elle enfile la robe de Sissi, la robe noire. Délicatement, Wanda attache un corset pas facile à agrafer seule. Le designer Jean-Marie, arrange sa coiffure et c’est l’heure du maquillage. La transformation est faite et la présentatrice commence ses répétitions. Elle met en bouche son texte qui lancera son émission. Elle s’accorde avec son cameraman. Wanda, est une perfectionniste, elle s’applique dans sa métamorphose, elle fait corps avec le monde qu’elle décrit dans ses émissions. Plus qu’une animatrice, elle est productrice de son magazine : « Mode & Tendances » depuis 2015. une émission visible sur OutreMerTV diffusée depuis la métropole, et vue sur le Canal 10 en Guadeloupe.

Entretien avec Wanda Nicot :

Dorothée Audibert-Champenois

®photos Dothy A-CH