Wyclef Jean : le rappeur qui rêve de devenir président !

Vues : 3

Wyclef-Jean-présidentielle-haïtienne

L’annonce a été faite jeudi 5 août au soir dans l’émission « Larry King Live » sur CNN, l’une des plus populaires aux Etats-Unis. La star du hip-hop d’origine haïtienne, Wyclef Jean va se porter candidat à l’élection présidentielle en Haïti. Le chanteur s’est rendu jeudi en Haïti au bureau du Conseil électoral pour y déposer sa candidature et devrait prononcer un discours vendredi.

Né dans la banlieue de la capitale, Port-au-Prince, en 1972, Wyclef débarque à New-York avec sa famille à l’âge de neuf ans. Fondateur des Fugees, il rencontre le succès en 1996 avec le deuxième album du groupe, The Score. S’il vit depuis son enfance à New York, il est resté très attaché à ses racines. En 2005, il créé ainsi Yélé Haïti pour venir en aide aux habitants des Gonaïves, une ville dévastée par la tempête tropicale Jeanne en septembre 2004.

Mais il y a quelques embuches sur le chemin de sa candidature. Tout d’abord il ne parle ni créole ni français, les deux langues officielles du pays. Ensuite, la Constitution Haïtienne ne reconnaît pas la double nationalité, et exige que les candidats aient résidé sur l’île au moins cinq ans avant l’élection.

A Port-au-Prince, certains dirigeants politiques crient à l’aventurisme, alors que dans la rue, les démunis rêvent de voir la star du hip-hop au Palais national.

L’acteur américain Sean Penn, très impliqué dans l’aide au pays à la suite du séisme, l’accuse d’avoir détourné 400 000 dollars de dons dans le cadre de levées de fonds pour son ONG « Yéle Haïti »; une association très active après le séisme, qui a récolté quelque 9 millions de dollars mais a aussi été mise à l’index pour malversations. Le chanteur a reconnu que les déclarations d’impôts de l’ONG n’avaient pas été faites dans les règles de l’art, mais a réfuté les autres accusations.

Le chanteur n’est pas le seul de la famille à convoiter le poste de président; son oncle, Raymond Joseph, actuel ambassadeur d’Haïti aux Etats-Unis , a annoncé qu’il serait aussi candidat.

Dans son album solo, sorti il y a deux ans, une chanson s’intitule « If I was President ». « Si j’étais président/Je serais élu un vendredi, assassiné un samedi/Et enterré un dimanche. » Les élections auront lieu le 28 novembre. Un dimanche.

Source : Le Monde.fr /  Photo : Reuters