Zika : diminution en Martinique, augmentation en France

Vues : 222
moustique

Selon le dernier point de l’Institut de veille sanitaire (InVS), l’épidémie de Zika se stabilise enfin en Martinique, après une diminution du nombre de cas depuis cinq semaines. Ce sont plus de 30 000 Martiniquais qui, depuis décembre 2015, auraient été infectés, dont 323 femmes enceintes. Seuls 6 cas de malformation neurologique fœtale ont été détectés.

Il en est de même pour la Guadeloupe, où plus de 15 000 Guadeloupéens auraient contracté le virus, dont 128 femmes enceintes, mais sans qu’aucun cas de microcéphalie soit recensé : le nombre de malades continue de chuter. Il est passé de 2750 à 2270 au cours de la troisième semaine de juin.

En revanche, en France, 523 personnes revenant des régions touchées par l’épidémie ont été diagnostiquées comme infectées, dont 11 femmes enceintes. En outre, 6 cas de transmission sexuelle ont été rapportés. Même si la grande majorité des malades revenaient d’un voyage dans les départements d’outre-mer, le risque de transmission du virus par le moustique tigre reste réel sur le territoire hexagonal, surtout avec l’approche de l’été.

Bien que l’épidémie progresse difficilement vers l’Europe, il est important de rappeler qu’il n’existe ni vaccin ni traitement pour se protéger contre le virus Zika. S’attaquer aux moustiques est donc la seule solution efficace pour enrayer l’épidémie. Les autorités françaises recommandent aux femmes qui souhaitent avoir un enfant et qui vivent dans les zones à risques de reporter leur projet de grossesse; pour les femmes enceintes qui prévoient de se rendre dans ces régions, le report du voyage reste vivement conseillé.

Auteur : Mickaël Léonce
Photo : Philip Tacio