Zika : état d’alerte à Toulouse


Publié dans : Actualites, Faits Divers, France, France
Mots clés :
Vues : 219

Trois opérations de démoustication contre le moustique tigre se sont déroulées ce vendredi 26 août 2016 au petit matin dans la région de Toulouse. Elles font suite au signalement de trois personnes infectées par le virus Zika suite à un voyage aux Antilles et en Amérique du Sud.

L’opération a été marquée par son caractère spectaculaire : l’insecticide a évé vaporisé par une pompe placée dans une camionnette, répandant un brouillard antimoustique sur un périmètre de 100 à 200 mètres autour des lieux d’habitation des trois personnes porteuses du virus.

Christophe Garro, le responsable de la cellule de veille, alerte et gestion sanitaires de l’Agence régionale de Santé (ARS) précise qu’il ne s’agit de pas de contamination autochtone.

Il justifie l’opération par le fait que la Haute-Garonne est un des départements où le moustique tigre — vecteur de Zika mais aussi de la dengue et du chikungunya — est présent. Le risque de transmission est donc bien réel.

« La rapidité de réaction est importante, a-t-il déclaré. C’est pourquoi dès qu’un médecin a un soupçon, une enquête sur la présence de moustiques est menée parallèlement aux analyses biologiques ».

Depuis début mai, 73 cas de patients atteints du virus Zika ont été confirmés dans le sud-ouest de la France, dont une trentaine dans la Haute-Garonne, pour douze opérations de démoustications menées avec rapidité. Aucun cas autochtone n’a été signalé, la communication entre les médecins de ville, les autorités de santé et la population locale semble donc optimale.

 

Texte : Mickaël Léonce
Photo : Philip Tacio