ZIKa : l’épidémie montre un ralentissement en Martinique


Publié dans : Actualites, Martinique
Mots clés : ,
Vues : 127

Pour la semaine du 28 mars au 03 avril 2016, l’épidémie de Zika se poursuit sur l’ensemble du territoire. La dynamique de l’épidémie montre un ralentissement au cours des deux dernières semaines, tendance qui sera à confirmer dans les semaines à venir en raison de la fermeture de cabinets de ville durant les vacances scolaires.

Le nombre de cas évocateurs de Zika ayant consulté un médecin généraliste durant la semaine 13 a été estimé à 1260, portant à 16 650, le nombre estimé total de cas depuis le début de la circulation du virus.

Depuis le début de l’épidémie, l’infection a été confirmée biologiquement chez 119 femmes enceintes. Trois malformations cérébrales fœtales ont été décelées chez des femmes enceintes, dont deux microcéphalies.

Six patients atteints de syndromes de Guillain-Barré ont été confirmés biologiquement. Trois autres formes neurologiques graves ont également été confirmées au virus Zika.
De plus, des investigations biologiques pour le virus Zika sont en cours pour 5 patients atteints de SGB.

Le point épidémiologique complet sur la situation dans les Antilles Guyane est joint à ce communiqué.
L’ARS Martinique rappelle l’importance des mesures collectives de lutte contre les moustiques.
Il est impératif de supprimer toute réserve d’eau inutile, de protéger et surveiller les gites qui ne peuvent être détruits, de vérifier régulièrement les coupelles de pots de fleurs, les abreuvoirs à animaux, etc….

De même, pour éviter la propagation de la maladie en Martinique, la population est invitée à se protéger des piqures de moustiques. Ainsi, il est conseillé de :
 Dormir sous moustiquaire
 Porter des vêtements longs
 Utiliser des répulsifs corporels

 Ceci est d’autant plus important pour les patients présentant les signes de la maladie,  Il est recommandé aux femmes enceintes de bien respecter les mesures de
protection contre les piqures de moustiques, de consulter en cas de symptômes, et
d’une manière générale de s’assurer du bon suivi de leur grossesse.
Enfin, comme pour les autres maladies transmises par les moustiques (Dengue, Chikungunya), l’ARS Martinique poursuit son plan d’action pour éviter la diffusion de la maladie Zika.

Voir via le lien suivant : Le point épidémiologique complet sur la situation dans les Antilles Guyane