100 euros d’amende pour un malvoyant de 82 ans qui n’a pas pu acheter son billet

Rédigé par : Dothy, le
Publié dans : Actualites, France
Mots clés : , , , , ,

Le vieil homme n’a ni smartphone, ni ordinateur et achetait son billet de train en gare. Mais avec la suppression des guichets et des contrôleurs, l’ancien curé s’est retrouvé dans une impasse.

En mai dernier, après avoir suivi une manifestation de soutien à la SNCF, Lucien Converset, 82 ans a voulu rentré chez lui. Seulement, rapporte le journal l’Est Républicain, il n’a pas pu acheter son ticket pour le TER reliant Dole à Ranchot (Département du Jura en région Bourgogne-Franche-Comté).

L’homme malvoyant et ayant besoin d’une assistance pour réserver son billet, décide d’embarquer et tente d’expliquer au contrôleur sa situation. Sa bonne foi n’a pas empêché le contrôleur de lui donner une amende de 50 euros pour absence de titre de transport.

Ne pouvant régler immédiatement sa pénalité, l’ancien curé voit grimper son amende, majorée de 50%, il doit désormais 100 euros à la SNCF pour un ticket qui coûte 3,50 euros.

Depuis Lucien Converset se fait aider par une élue des EELV de sa région, il a également écrit au directeur de la SNCF.  « En quoi devrais-je rester confiné chez moi et me priver de ma liberté de me déplacer ? », proteste l’ancien curé. « Au-delà des personnes âgées, handicapées ou malvoyantes, je pense à toutes celles qui ne savent ni lire ni écrire et qui ont besoin d’un contact humain pour effectuer cette formalité d’achat d’un ticket et d’aide à préparer un voyage ». s’est indigné l’ancien curé.

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter C’news Actus Dothy
Images Challenge