Vingt femmes accusent PPDA de violences sexuelles, à visage découvert sur Mediapart

Rédigé par : Hugo Paterne, le
Publié dans : Actualites, France
Mots clés : ,

Dans une émission spéciale, le site d’information Mediapart diffuse ce mardi 10 mai à 19 heures, les témoignages de 20 femmes accusant Patrick Poivre d’Arvor de viol, d’agressions ou de harcèlement sexuel. 18 témoignent à visage découvert, certaines pour la première fois. PPDA a refusé de participer mais son avocat a transmis des réponses au média selon lui

Jamais les femmes dont vous allez entendre les récits n’avaient été réunies dans une même émission​, explique clairement Mediapart.

C’est carrément inédit dans cette affaire PPDA ! Certaines femmes prennent la parole pour la première fois à visage découvert. Deux des accusatrices de l’ancien présentateur sur TF1 étaient mineures au moment des faits, huit d’entre elles ont dénoncé un viol. L’ancien journaliste est également accusé d’agressions sexuelles et de harcèlement sexuel.

Le journaliste a déposé plainte pour dénonciations calomnieuse avec constitution de partie civile contre 16 femmes l’ayant accusé, mais cela a renforcer la détermination de l’une de celle qui se dit victime. Une enseignante a expliqué que c’est une façon pour elle de dire « que je n’ai pas peur et que je maintiens mon témoignage, à savoir qu’il m’a violée quand j’étais mineure, j’avais 17 ans, et qu’il m’a agressée sexuellement dans son bureau à l’âge de 24 ans ».

Selon Patrick Poivre d’Arvor,  « ses accusatrices sont des femmes éconduites ou ignorées​, nourrissant une amertume qui les conduit à commettre, par vengeance tardive, le délit de dénonciation calomnieuse​. »